La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Hommage à Jean-Pierre Chevènement

L'info m'avait échappé mais grâce à Malakine, j'en ai pris connaissance avec plaisir : Jean-Pierre Chevènement appelle à voter blanc ou nul aux européennes.

Abstention, vote blanc ou nul, peu importe. L'essentiel est de ne pas se laisser abuser et de ne pas prendre l'ouverture des écoles le dimanche assortie de la distribution de bulletins de votes pour une consultation démocratique. La liturgie républicaine est là mais c'est le seul hommage que le vice rendra à la vertu : quel que soit le vote le 7 juin, l'Union européenne se sentira d'autant plus confortée que la participation aura été forte.

Bruno le Maire, secrétaire d'état aux affaires européennes, l'expliquait sur France Inter il y a dix jours : une participation supérieure à celles des européennes de 2004  (57,24%) montrerait que les français se réjouissent de l'adoption du traité de Lisbonne, plus démocratique etc...

C'est bien malheureux parce qu'ils n'ont pas vu le piège, mais tous les participants alignés dans la course le 7 juin sont en piste pour jouer au grand jeu de la construction européenne.

Objectif du 7 juin donc : que l'abstention dépasse les 57%, pour que ni le gouvernement ni Bruxelles ne puissent affirmer que les français ont digéré que leur vote de 2005 ait été bafoué.



Petite citation de Chevènement :

"
M. Sarkozy, à Nîmes, a parlé de politique de change volontariste, de protection communautaire et de politique industrielle commune, mais il sait très bien que le texte du traité de Lisbonne qu’il a fait adopter, l’en empêchera. La même schizophrénie – pour ne pas dire hypocrisie - frappe le Parti socialiste qui a approuvé lui aussi le traité de Lisbonne. D’ores et déjà MM. Brown et Zapatero ont fait savoir que les députés travaillistes anglais et ceux du PSOE espagnol soutiendraient le candidat libéral à la présidence de la Commission européenne, M. José Manuel Barroso. Cette élection est vide de contenu."



Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

onclesam 23/05/2009 18:18

merdre de ces élections à la con . Pendant ce temps là, la crise , personne en parle et j'ai de plus en plus l'impression qu'on nous mène en bateau : les banquiers se sont mis plein de subventions dans les poches, les financiers repartent de plus belle pour le prochain coup, les théoriciens néocons et les cons qui nous gouvernent en profitent pour accélérer les dérèglementations et s'en contrefoutent de la planète.   Aucun intérêt, ces élections. Sauf, bien sûr, si un candidat dit tout ça que je dis plus haut.