La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Le tribunal Russell pour la Palestine

Je me demande à quoi ça me sert de lire tous les jours Libé, Le Monde, les Echos ; chaque semaine Marianne et le Canard, pour découvrir dix jours après dans le... Times, qu'a eu lieu à Barcelone un Tribunal Russell sur la Palestine.
J'aurais sinon accepté, du moins compris, si la chose avait été organisée à Pyongyang. Mais là le tribunal avait comme président d'honneur Stéphane Hessel, et Gisèle Halimi pour la France.

Je n'ai pas le temps de fuiller, peut-être quelques lecteurs ont des lumières ou un compte rendu. Je copie juste cet extrait du compte rendu de la première session :

Les conclusions de cette première session sont claires : l’Union  européenne et ses Etats membres sont bien complices des violations du droit international perpétrées par Israël. Ainsi que le résumait admirablement Gisèle Halimi : « les accords internationaux sont ce qu’on a inventé de meilleur pour que la loi prévale sur le rapport de force. C’est le respect absolu de ces règles qui peut faire primer la paix contre la guerre et la justice contre la force. Or, nous avons vu les drames de Gaza et d’ailleurs en Palestine, c’est l’impunité totale pour Israël, dans un silence qui est un crime, celui des organisations internationales. Nous avons vu les manquements de l’Union européenne à des règles spécifiques du droit interne qui obligent les Etats membres à réagir aux violations du droit international. » Il s’agit par exemple du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et des droits de l’Homme.

 « Or, les accords d’association européens sont fondés sur le respect des droits de l’Homme et les principes démocratiques, ils font obligation à l’Union européenne de veiller au respect de ces droits de l’Homme et aux libertés fondamentales. En s’en abstenant, l’Union européenne et les Etats membres ont violé cet accord. »

Comme dit Marie-Georges, vivement le Front Populaire européen...



Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

edgar 25/03/2010 16:02



ça peut aussi servir à soutenir ceux qui, à l'intérieur d'israël, savent que l'intransigeance ne mènera nulle part. mais si la presse n'en parle pas ça ne sert en effet à rien.


 



Francis Grunchard 25/03/2010 15:10


Edgar, d'accord en partie.
Stéphane Hessel est un anti-sioniste professionnel. Par contre, les personnalités présentes, j'en respecte beaucoup, François Maspero surtout. Et c'est pour cela que je regrette infiniment leur
participation à cette comédie. En effet à quoi cela sert-il si ce n'est à se donner bonne conscience ?

Le silence de la presse pose question. L'article du Times signalé ci-dessus est signé d'un des participants; il n'y aurait donc AUCUN journal qui y aurait consacré un article ?

Rapport Goldstone : non je crois, car le tribunal Russell était lancé bien avant :

Communiqué de presse Mercredi 4 Mars 2009
Ce jour a été lancé le Tribunal Russell sur la
Palestine, lors d’une conférence de presse présidée par l’Ambassadeur de France Stéphane Hessel.
...
Parmi la centaine de personnalités internationales qui ont accepté de parrainer cette initiative, messieurs Ken Loach, Paul Laverty, Raji Surani, Jean Ziegler, François Rigaux, Jean Salmon et
François Maspero ont tenu à être présents pour exprimer leur soutien.

F Rigaux : voir mon commentaire ciµdessus.


edgar 25/03/2010 14:56



Francis : peut-être le tribunal russell est-il biaisé et imparfait. je pense que s'il était totalement à rejeter, ni stéphane hessel ni gisèle halimi ne l'aurait cautionné.


et si israël n'avait pas rejeté le rapport Goldstone, peut-être que ce tribunal n'aurait pas sa raison d'être.


je trouve qu'au minimum la presse française aurait dû s'emparer de ces questions, quitte à se faire juge du tribunal russell.


 


 



Francis Grunchard 25/03/2010 12:02


C'est effectivement étrange que les journaux français (ni belges) n'en ont parlé. Mais c'est amusant que vous parliez de Pyongyang, étant donné la personnalité de François Rigaux, membre de son
comité de parrainage.
Les anciens membres de l'Association
Belgique-Kampuchéa n'ont .. jamais exprimé le moindre regret sur cet aveuglement idéologique. [..] son ancien président François Rigaux est depuis
estimé comme un expert des droits de l'Homme

http://www.lesoir.be/forum/cartes_blanches/2010-03-18/les-belges-qui-ont-soutenu-les-khmers-rouges-doivent-sortir-de-leur-silence-759341.shtml

Voici le point de vue d'une amie sur ce tribunal :

Aux yeux des ses procureurs Israël incarne la quintessence du mal. Il suffit de
voir quel os ce fameux tribunal Russell a choisi de ronger, les crimes de guerre qu’il faut dénoncer, LE coupable des 40 dernières années depuis la guerre du Vietnam.


Pour le tribunal Russell, aucun autre crime de
guerre n’a été commis dans le monde depuis la guerre du Vietnam.
La Russie n’en a pas commis en Tchétchénie, la Syrie à Hama contre sa propre population, la France au Rwanda, et depuis des années le Soudan qui continue d'ailleurs. Le tribunal Russell n'a pas
eu de coupable à se mettre sous la dent.


Aucune autre violation des droits humains dans le monde depuis le coup d’état
militaire au Chili (1973, Rome, première session du tribunal sur les violations des droits de l’homme en Amérique latine). Cette session s’est prolongée à Bruxelles en 1975, et un ami juriste,
italien, juge à cette session, m’a rapporté qu’il avait été dégoûté, car Pierre Galand avait déjà réussi à introduire les victimes palestiniennes au milieu des victimes chiliennes, et les grandes
fautes d’Israël.


Y a-t-il aujourd’hui des avocats au tribunal Russell ? Y a-t-il une
instruction à décharge ?