La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

L'Europe à l'heure allemande

Tombé sur un article de la revue The Trumpet, organe d'une église adventiste américaine.

Un journaliste y écrit que l'Allemagne, mine de rien, est en train d'imposer sa règle du jeu dans la construction européenne. Pour trois raisons :

 

1. L'Allemagne et la France ne sont plus sur un pied d'égalité dans le pilotage de l'Union. Les problématiques actuelles sont économiques et c'est l'Allemagne qui a le plus gros portefeuille. Pour le moment l'Allemagne accepte de donner l'impression qu'elle consulte la France. Mais la France en réalité ne peut qu'acquiescer à son partenaire.

 

2. L'Allemagne et la Suède viennent de lancer une initiative de rationalisation des politiques de défense européenne. L'Allemagne tire parti de son nouveau statut économique pour prendre la main dans les questions de défense.

 

3. L'Allemagne semble bien placée pour, si elle le souhaite, consolider la construction européenne en la pliant à ses conditions - rigueur accrue à prévoir.

 

C'est une revue religieuse qui a l'air un peu exhubérante dans ses convictions, mais l'auteur cite des sources assez peu fantaisistes (Stratfor,  German Foreign Policy.com) et ses raisonnements se tiennent.

 

N'oublions pas que l'Union européenne était censée nous rendre plus forts. En réalité, nous nous apprêtons  à entrer dans une Union fédérale renforcée, complètement plumés.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

fd 17/12/2010 23:52



Tout à fait d'accord avec ce que dit Olyvier, il arrive un moment où il faut arrêter de blâmer les gouvernants ou les soit-disant "complots mondiaux", car la responsabilité est collective à tous
les échelons. Prendre un billet d'avion pour la Serbie, la Corée du Nord, l'Irak, l'Iran n'est pas chose impossible. et, même quand on ne peut pas prendre l'avion, faire l'effort de mettre en
doute notre bonne conscience collective est à la portée de tous les cerveaux. Mais il ya un refus profond dans notre société du savoir (le savoir du coeur et de la tête), de l'ouverture à
l'autre, et un amour grégaire tout à fait terrifiant pour les catégories pré-établies, et les clichés les plus grotesques. J'espère que nos petites enfants auront honte de ce que nous étions : ce
sera au moins le signe que l'humanité aura progressé quand ils naîtront.


Merci à Gilles pour son lien sur la Chine. Quand la Chine (ah l'horrible pays qui bafoue nos sacrosaints droits de l'homme, nous vole nos colonies et va nous ensevelir sous sa camelote et
détraquer le climat de notre planète !) devient le juste miroir de ce que nous sommes.



gilles 17/12/2010 15:46



Je viens de lire cela






























 Les troupes allemandes entrent en France, symbole de la "profonde amitié"











http://translate.google.fr/translate?u=http%3A%2F%2Fnews.xinhuanet.com%2Fenglish2010%2Fworld%2F2010-12%2F11%2Fc_13644406.htm&sl=en&tl=fr&hl=&ie=UTF-8























olyvier 17/12/2010 14:44



FD écrit : avec l'aide de gens qui faisaient du trafic d'organes
humains 


J'ajoute :


avec l'aide de gens qui refusait d'envisager que des
kossovars puissent faire des trafics d'organe... le bien était dans un camp, naturellement, le nôtre, ou plus exactement celui des puissants de nos pays... Les vrais responsables de tout
cela, c'est notre aveuglement collectif, manipulé "règle du jeu", mais pas excusable pour autant (pour une fois, j'avais assez vite compris de quoi il retournait dans cette affaire
Yougoslave).



fd 17/12/2010 12:06



L'Allemagne a déjà redessiné la carte de la Mitteleuropa et des Balkans selon ses intérêts avec l'aide de gens qui faisaient du trafic d'organes humains. Nil nove sub sole. http://www.b92.net/eng/news/politics-article.php?yyyy=2010&mm=12&dd=16&nav_id=71564


Elle a aussi dessiné la carte du Caucase en 1992. C'est moins connu, mais il n'y avait juridiquement pas de raison que la Géorgie ait sa forme actuelle... Sauf qu'à l'époque, M. Genscher...
http://www.editionsducygne.com/editions-du-cygne-abkhazie-decouverte-republique.html



Ovide 17/12/2010 00:22



The trumpet... de Jericho, bien sûr !!