La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Marine le Pen à 23%, le Monde est content, la France européenne aussi

Le journal du soir, très propre sur lui, va pouvoir blâmer les vilains français égarés par les idées de Marine le Pen. Sauf que le Monde devrait se réjouir d'un tel résultat, acquis en bonne partie grâce au soutien du Monde.

Il y avait déjà eu une tribune de Marine le Pen en décembre 2009, qui avait donné lieu à moultes réjouissances sur les sites du FN.

Puis un chat avec Marine le Pen et les lecteurs du Monde.

Rédigeant ce billet je découvre qu'en plus le Monde a invité Marine le Pen pour un nouveau chat, filmé cette fois, en janvier dernier.

Certes, Mélenchon et Besancenot ont aussi "chatté" avec les lecteurs du Monde. Le lecteur modéré pourra donc estimer que tous les extrêmes ont leur place au Monde. Sauf que jusqu'à peu, l'extrême-droite n'était pas considérée comme fréquentable par le Monde.

On pourra donc constater que Marine "n’a pas besoin de faire campagne pour le moment. D’autres, à des degrés divers, la lui font."  Manque de bol, les journalistes qui s'interrogent ainsi sont chargés du suivi de l'extrême-droite...au Monde. Un peu faux-cul, ils s'étonnent de constater que Marine le Pen a été invitée sur Radio J. Et pourquoi Radio J n'inviterait-elle pas une femme qui a publié une tribune dans le Monde et a été invitée deux fois à taper la causette avec les lecteurs ?

*

 Le Monde tout seul ne fait pas monter Marine le Pen. Il y contribue, ce qui est déjà suffisamment à porter à son débit. Mais la vraie cause de la montée de le Pen réside dans l'Union européenne.

 

L'Union contraint gauche et droite à adopter des programmes similaires, faits de cocktails de privatisations, de compression des salaires et d'austérité durable. Seuls les dosages, le tempo et le discours d'accompagnement peuvent varier.

 

Comme la propagande officielle veut que l'Union européenne soit un projet vertueux, moral, les élites n'osent le contester. Mais comme chacun peut constater quotidiennement, cela ne marche pas, le FN, qui assume depuis longtemps, avec une sombre complaisance, la part maudite de nos sociétés, se retrouve seul à bénéficier du retour de bâton.

C'est cela même qui, à mon avis, fascine tous ceux qui, tout en s'affichant comme officiellement eurobienveillants, rêvent de s'abandonner à l'égoïsme crasse du Front National.

*

Un autre exemple emblématique de ce balancement entre bienveillance aveugle obligée par l'Europe et fascination pour l'égoïsme brut du FN ?

Nous avons un jeune secrétaire d'Etat aux affaires européennes, Laurent Wauquiez. Chargé donc de faire le bien et d'affronter chaque jour les "égoïsmes nationaux".  Le voilà qui, en plein débat sur l'Islam, veut assumer les "racines chrétiennes" de notre beau pays, après avoir défendu celles de l'Europe. Et qui, benoîtement, énonce juste après que DSK, ses racines à lui sont ailleurs. Voilà les thèmes les plus années 30 de la droite des ligues, catholique et nationaliste, qui ressurgissent dans la bouche d'un "irréprochable européen". Oui, l'Union européenne est un projet politique qui peut être parfaitement réactionnaire.

*

 De fait, Marine le Pen pourrait à très peu de frais devenir une européenne d'honneur. La seule chose que la clique européenne lui demandera est d'insister moins sur l'égoïsme français, et de le transposer à l'échelle européenne. Je suis persuadé que c'est ce qui peut se passer. Elle peut se faire élire présidente avec le soutien de la droite - et la complicité de la gauche qui délaisse le social au profit de l'illusion européenne - en infléchissant à peine son discours.

*

La gauche qui se contenterait d'attendre que la montée de Marine le Pen expose Sarkozy à un 21 avril à l'envers se met le doigt dans l'oeil. Je tombe par exemple sur cet article que je n'avais pas lu, dans lequel un conseiller de Sarko voyait Marine le Pen dans un gouvernement de droite, dès septembre 2009.

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

gilles 12/03/2011 19:54



 


 


Le Front National ne m'intéresse pas, je préfère de loin l'UPR ou le M-PEP. Jacques,
coucou, hou-hou, réveillez-vous, vous tirez de manière fixe sur une cible sur une cible mouvante ; le programme du Front National a changé, il a pris un ton nettement
pro-salariés,


 


http://www.frontnational.com/?page_id=1120


 


je ne sais pas à quel il s'agit d'opportunisme ou si c'est une conversion à d'autres
valeurs. Le fait est qu'il séduit les ouvriers, les employés, votre façon de la combattre par brochure est surannée. Ce qu'il nous faut, c'est un parti qui revalorise la souveraineté du peuple
français et qui change les institutions pour aller vers des représentants tirés au sort parmi les personnes qui ne sont pas récusées comme dans la démocratie athénienne.


 


 


 


 



Jacques 11/03/2011 23:15




Combattre sans relâche les idées du FN !



L’association VISA vient de publier une brochure intitulée :





« FN, le pire ennemi des salarié(e)s »


Son but est d’aider les militants syndicaux à expliquer et démonter le discours du FN qui trompe les salarié(e)s au moment où ces derniers, fragilisé(e)s par la crise, le chômage, la précarité…
peuvent facilement se faire piéger (19 % des ouvriers et 16 % des chômeurs ont voté FN aux régionales de 2010 !).
Alors qu’il prétend défendre les salarié(e)s, le programme du FN sur les retraites, l’emploi, les salaires, le temps de travail, le droit du travail et les syndicats est purement
antisocial et particulièrement régressif.
Cette brochure décrypte le programme du FN sur ces thèmes et livre aux militants syndicaux et aux citoyens des arguments pour combattre les idées d’extrême droite sur leur lieu de travail.
Elle est disponible sur commande par mel à isa@visa-isa.org



Jardidi 11/03/2011 08:57



Avec le vieillissement accéléré de beaucoup de pays d'Europe et leur racisme, oui, l'Europe n'avait aucune chance d'être belle.



Jardidi 11/03/2011 08:55



Une critique, en quoi le PS est de gauche? Il représente soit les girondins, soit la droite girondine. Nous n'avons pas à participer au confusionisme ambiant. La gauche a peut-être disparu et
cela a une signification, pays vieillissant, classes moyennes qui ont totalement abandonné les classes populaires, fin du rêve?



Francis 08/03/2011 11:54



Je crois plutôt que tout ça c'est grâce à Mme CHABOT Arlette. Dans moins d'un an elle a invité Marine Le Pen à son plateau télévisuel 3 fois, deux fois face à face au prime time(dont un incident
provoqué expressément par Vincent Peillon), 1 fois dans un pannel.



Viv 08/03/2011 02:40



Hier soir, à moins que ce soit avant-hier soir, Alainc Minc, pontifiant sur une chaîne publique, donnait à entendre que Marine Le Pen est fréquentable attendu qu'elle ne nie pas la choa. Et
comme si les téléspectateurs n'avaient pas bien compris, il répéta les mêmes propos à un autre endroit de son verbiage, prédisant qu'en 2012, 2017 ou 2022, le Front national rejoindrait la
droite dans le cadre d'une prévisible recomposiion des formations partisanes. 


Marine Le Pen a travaillé, élaboré un programme de gouvernement et un projet pour la France qui, à quelques réserves près, ont plus d'allure que le bouillie européiste de
l'UMPS. Reste la question de sa sincérité, sur laquelle les spéculations vont aller leur train. L'ami qui regardait avec moi la prestation tout de conformisme de Minc, me dit ceci
: "On ne fera plus le coup de Chirac en 2002, maintenant je veux juger sur pièces."


Cet ami avait milité dans un parti de gauche se voulant répulicain...