La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Je dis ça, je dis rien

"si un producteur déterminé ou un certain pays diminue les salaires, ce producteur ou ce pays sera en mesure de se tailler une meilleure part de la demande globale tant que les autres ne l'imiteront pas. Mais si on diminue les salaires partout à la fois, le pouvoir d'achat de la communauté dans son ensemble sera réduit du même montant que les coûts, et, ici non plus, personne n'y gagnera."

 

Keynes, La grande crise de 1930, in Sur la monnaie et l'économie, Payot.

 

Fascinant de voir à quel point la crise européenne actuelle est parfaitement décrite par Keynes, dans un recueil de textes vendu 7,50 €, en vente libre.

Le petit extrait au dessus montre l'inanité du discours français sur la "compétitivité", de même que les vains espoirs placés dans les effets macroéconomiques de l'ANI, dont le seul effet attendu est celui de réduire les salaires.

 


Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

DAELIII 19/03/2013 20:55


"Dont le seul effet attendu est celui de réduire les salaires"


Quitte à se répéter, soulignons que c'était précisément le but de l'opération. Si les possédants ont choisi de soutenir perinde ac cadaver le Machin "européen", c'est bien qu'il devait se révéler
comme l'outil rêvé pour atteindre cet objectif, là où, en France, les travailleurs étaient trop malin, ou combatifs, ou mettez-y ce que vous voulez, pour que l'idéologie efficace dans les pays
anglo-saxons y suffise.