La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Tout va au mieux en zone euro

Grande victoire en zone euro, l'inflation est au plus bas depuis 2009, avec un magnifique +0,7% en août (cf. note RWER).

Les esprits chagrins noteront que les prix s'assagissent peut-être parce que le chômage atteint son maximum depuis 2000 - cf. graphique ci-dessous.

Les esprits très chagrins noteront que l'écart entre le chômage en zone euro (en bleu) et celui de l'ensemble de l'UE n'a jamais été aussi fort.

Les pervers regretteront enfin que le graphe ne comprenne pas le chômage des pays de l'UE non membres de la zone euro - les bienheureux. 

chomage-oct-2013.png

J'entendais hier soir des spécialistes s'interroger doctement, sur Inter, sur le meilleur moyen de lutter contre le FN, j'avais envie de ressortir ce slogan de l'ère clintonienne : the economy, stupid.

Je laisse la conclusion à Craig Willy, qui note que l'UE s'occupe de l'essentiel pendant que la maison brûle, en réglementant la taille des photos de poumons goudronnés sur les paquets de tabac : "cette union monétaire paralysante et arbitraire – en empoisonnant les économies et les démocraties d’Europe, et en exacerbant la crise économique – contribue aux chances des partis populistes anti-européens comme le Front National d’accèder au pouvoir. Si les populistes anti-européens gagnent, quelle ironie de l’histoire ce serait ! En essayant de « forcer » le rythme de l’histoire en créant une union monétaire autoritaire et dysfonctionnelle, Mitterrand et Kohl auraient en fin de compte contribué à la destruction de leur « projet européen ». "


Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

Atian 07/11/2013 14:26


Ne serions nous pas dans une pré-phase déflationiste? plutôt qu'infaltioniste? Je remarque également que de nombreux sites parlent de la montée du FN pour les prochaines élections, suite au raz
le bol des français sur les politiques européïstes et maxi fiscalistes de l'UMP et du PS. Pourtant le PS n'explique pas comment il sortirait de l'euro. C'est une autre politique du "Y-a-qu'à" qui
est instrumentualisée. J'ai découvert un homme politique censuré ds médias qui parle de tout ça et qui me semble très clair sur ses objectifs: c'est françois ASSELINEAU. Son site est " 
http://www.upr.fr/ " . Dans la situation économique actuelle, je ne comprends pas pourquoi personne ne parle de ce "De Gaulle" des années 2010?.


Cordialemant

Axelzzz 01/11/2013 13:39


En échos à cette publication d'indice des prix de l'euro-zone : l'indice core, donc hors énrergie et nourritures qui sont des composantes très volatiles a atteint son plus bas niveau historique -
le précédent plus bas étant la conséquence de la super-récession de 2009. Or, tout le monde parle de 'reprise' de la croissance sur la fin 2012. Même si l'inflation s'ajuste avec retard sur
l'actvitité, on est clairement dans un contexte pr-déflationiste qui effraie beaucoup de monde.... Parmis ces gens, outre les banquiers toujours suspects, ontrouve le Trésor Américain, qui vient
de publier dans son rapport sur les changes une critique de la politique allemande de surplus courant accusé d'exporter la deflation dans le reste de la zone euro. Yanis varoufakis (que tu as djà
cité sur ton blog), le WSJ et le FT le signalent aujourd'hui: http://yanisvaroufakis.eu/2013/11/01/the-us-treasury-is-right-about-germanys-eurozone-policies-here-is-why/ et http://www.treasury.gov/resource-center/international/exchange-rate-policies/Documents/2013-10-30_FULL%20FX%20REPORT_FINAL.pdf pour
le rapport.


Mme et Mr Merkel/Schauble, pressure's on ....

Denis Griesmar 01/11/2013 13:11


Effectivement la Commission Européenne a en ce moment des choses beaucoup plus importantes à faire. Comme de réglementer, et de normaliser dans toute l' "Union", le volume des chasses d'eau de WC
... (Authentique)

DAELIII 01/11/2013 08:35


Inflation en dessous de 1% ? Mais la ménagère ne s'en apperçoit pas. Où est l'erreur ?

ALEXANDRE CLEMENT 01/11/2013 07:14


L'inflation lorsqu'elle est modérée est généralement favorable aux salariés et au contraire défavorable aux rentiers. C'est la fameuse courbe de Phillips qui dit qu'on ne peut pas avoir une basse
inflation sans un chômage élevé.


Evidemment le FN prospère sur le discrédit de l'UMPS. Personellement je ne suis pas certain que Mitterrand avaitun projet européen. Je crois qu'à un moment il n'a pas osé.