La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Tiers-mondisation des états de la zone euro

Krugman expose les problémes de l'euro sous un angle nouveau. Son article commence fort : "l'euro meurt non pas en faisant boum mais bunga bunga"...

 

Krugman entend éviter que l'échec de l'euro serve à la droite américaine pour contester l'état social. Krugman note sur ce point que tous les états qui ont des problèmes de dette aujourd'hui avaient un niveau de dépenses sociales inférieur à l'Allemagne, en dehors de la Suède. L'échec de l'euro ne sera pas un échec de l'interventionnisme public.

 

En réalité, ce qui explique l'endettement excessif de l'Italie ou de l'Espagne c'est que ces pays se sont endettés dans une monnaie étrangère : "en s'endettant en euros, l'espagne et l'Italie se sont rangés eux-même au rang de pays du tiers-monde qui doivent emprunter en monnaie étrangère, avec toutes les rigidités que cela implique". La principale limite étant qu'en cas de besoin, ils ne peuvent plus émettre de monnaie pour faire face à des imprévus.

 

Par ailleurs il note que les politiques délirantes d'austérité ne réduiront même pas le coût de la dette : l'Irlande a vu son taux de chômage passer de 4% en 2006 à 14% en 2011, et continue d'emprunter à 8%, plus que l'Italie.

 

La phase d'autopsie de l'euro est déjà entamée. Reste à espérer que l'agonie ne soit pas trop longue... 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

Abdel 26/11/2011 10:18


Qui sont les actionnaires de la presse francaises ?


Rotschild pour Libé et Dassault pour le Figaro, on peut continuer tous les journeaux, Lagardere etc... tous les copains du Fouquet´s ..avec cela vous esperez que les francais vont etre informés ?


J´adore l´expression du site DeDefensa.org à ce sujet :  la presse Pravda

nicolas 13/11/2011 11:10



"En Allemagne p.ex., vous chercheriez en vain ces envolées lyriques, endémiques dans la presse française, sur le «couple franco-allemand» ou sur le «moteur
franco-allemand». Je vois les Anglo-Saxons et les Allemands mieux à même de garder les pieds sur terre. "


Oui c'est bien ce que je dit...il y a une particularité de la presse en France. Quand on voit en Angleterre des journaux de qualité comme le dailytelegraph, et même
le guardian (plutôt pro-européen) se permet d'avoir un regard critique sur l'europe. Et en Allemagne aussi, der spiegel n'est pas un magazine de béni-oui-oui. Il suffit de comparer les
commentaires laissés par les lecteurs des grands journaux des différents pays. Les lecteurs du Monde sont vraiment des petits bourgeois bien-pensants: ils font toujours des commentaires sous
forme de leçons de morale et coup de menton de petits bourgeois...Insuportable! le problème des Français est que souvent ils se soucient plus de l'impression que ce qu'ils disent va produire sur
les autres que du contenu de leur propos...j'y voit une forme de lacheté qui explique l'ettoufant politiquement correcte qui frappe le pays. Comment se fait il qu'il n'y ait que Marine le
pen qui dénonce ouvertement l'euro alors que partout ailleurs des gens sérieux disent que l'euro est une ineptie.


Pour ce qui est de la blogosphère, oui c'est vrai on trouve des sites interessant, mais combien de gens les lisent...très peu. Le Français moyen se fait sont idée
avec la télé...et trop souvent avec des journeaux comme le Monde, le Figaro ou Libé... Notre pays devient vraiment très inquiétant...cet auto-aveuglement nous fera périr.


Par combien de gens est lu votre blog Edgar?



Torsade de Pointes 12/11/2011 23:50



« Si seulement les Français parlaient mieux les langues étrangères ils pourraient échapper au carcan médiatique dans lequel s'est enfoncé l'hexagone.»


 


Le meilleur moyen d’échapper au
carcan médiatique n’est pas tant d’apprendre les langues étrangères, attendu que le paysage médiatique n’est guère moins verrouillé ailleurs qu’en France, mais de lire des articles sur des sites
internet alternatifs, lesquels ne manquent pas sur la Toile francophone, où la diversité des points de vue n’est pas moindre, voire plus grande, que dans les autres aires
linguistiques.


 


Il est vrai en revanche que j’ai l’impression que c’est en France que la presse officielle est la plus obsessionnellement européiste, et que c’est par des journalistes et intellectuels
français que les mantras européistes les plus éculés sont rabâchés à longueur de journée avec le plus d’obstination bornée – obstination confinant au gâtisme. En Allemagne p.ex., vous chercheriez
en vain ces envolées lyriques, endémiques dans la presse française, sur le «couple franco-allemand» ou sur le «moteur franco-allemand». Je vois les Anglo-Saxons et les Allemands mieux à même de
garder les pieds sur terre.



nicolas 12/11/2011 14:32



Merci pour l'article. Je regrette qu'on ne parle pas plus de Krugman en France... Si seulement les Français parlaient mieux les langues étrangères ils pourraient échapper au carcan médiatique
dans lequel s'est enfoncé l'hexagone.


Je crois que les articles de Krugman sont traduits en français sur le journal la libre belgique.


Que pensez vous de la reflexion de Marie-France Garaud qui pense que l'Allemagne subit des pressions américaines pour maintenir l'euro jusqu'aux prochaines éléctions US?


Sinon, on voit que le mur du politiquement correcte sur l'euro est en train de se fissurer... J'ai lu un article sur le site atlantico qui parlait de l'Europe allemande et il y a de moins enn
moins de journalistes qui se pame avec le mythique couple franco-allemand. Bien sur le Monde sera le dernier journal à ouvrir les yeux, mais tot ou tard, ils devront se plier au réel... n'est ce
pas le but du journalisme?