La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Terra Nova + Microsoft + écologie = la confusion des sentiments

Pas trop le temps d'écrire quoi que ce soit en ce moment... Une page web m'offre cependant matière à jugement lapidaire, tant elle n'offre rien à sauver. Il s'agit d'un site Internet lancé par Microsoft, la fondation "progressiste" Terra Nova et le Monde.

Cette page assez miteuse résume assez bien les impasses de la politique moderne.

1. Le débat est organisé par des groupes commerciaux : l'impulsion vient de Microsoft

2. les thèmes choisis sont parfaitement inoffensifs. Je sais bien que l'écologie peut présenter certains enjeux politiques réels, je ne les vois pas exposés sur cette page ni sur la pétition que l'Internaute est invité à signer, véritable enfilage de perles vertes).

3. Le débat est d'autant plus stérilisé par avance que Microsoft se garde bien de formuler un avis engageant, la proposition principale qui est faite à l'Internaute est de donner son avis. On est en plein dans la misère politique actuelle : la démocratie ne compte pas, en revanche chacun est invité à exprimer sa personnalité profonde à tout bout de champ - tant que ça n'a aucune conséquence.

4. On trouve toujours des crétins (ou des marchands) dans toutes les sphères pour s'associer à ce genre d'opérations d'auto-blanchiment (verdoiement) :

  1. a. Terra Nova, la fondation "progressiste" qui a d'autant plus intérêt à marcher avec Microsoft sur ce coup qu'elle est financée par Microsoft ;

  1. b. toute l'Europe, un site de propagande financé par vos impôts l'Union européenne ;

  1. c. Le Monde, un journal en perdition ;

  1. d. l'IFOP, la boîte de sondage de Laurence Parisot, patronne du MEDEF ;

  1. e. Ethicity : une boite de com qui vend sa capacité à transformer un client en développeur durable ;

  1. f. National Geographic, le journal des CSP+++


Etonnez-vous avec ça que le débat politique ait parfois l'air stérile. Vous avez, à la remorque de Microsoft, le think tank
censé dynamiser le Parti Socialiste et le journal de la gauche de gouvernement.

Beurk.


(au passage, Terra Nova est tellement progressiste qu'il en oublie de payer ses stagiaires. Manque de temps sans doute...)



Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

gilles 21/10/2009 18:15


Je connaissais déjà la chosede manière moins détaillée, merci edgar de nous informer en détail.

Un bon site anglophone qui traque le lobbying dans l'UE : http://www.corporateeurope.org/lobbycracy

Il ont même écrit un bouquin traduit en français aux Éditions Agone : Europe Inc

http://atheles.org/agone/elements/europeinc/

En ce qui concerne les élections, il est stupide pour le PCF, qui veut surnager, de s'accrocher au PS qui fait naufrage et à la construction de la forteresse européenne des gros capitalistes, j'ai
nommé l'UE.


LEVY 21/10/2009 17:30


Cher camarade,
je lis avec attention ton blog, et en publie nombre d'articles, nos sensibilités étant proches.
Aujourd'hui, j'ai écrit un texte, partant du phénomène d'abstentions massives lors des divers scrutins, pour enclancher un débat le plus large possible sur le sujet. Car je songe aux prochaines
"régionales" et aux questions que vont se poser nombre d'amis et camarades sur la tactique à suivre.
L'urgence est d'autant plus grande que "le torchon brûle" entre le PCF qui prévoit de "gouverner" les régions avec le PS, et Mélenchon, qui n'est pas d'accord.
Pour tenter d'éviter que "çà parte dans tous les sens", peut-être serait-il bon de se mettre d'accord entre "petits groupes", militants isolés et minoritaires dans leurs organisations, entre blogs
idéologiquement proches.
Nous pourrions même ouvir ensemble le débat.
Qu"en penses-tu ?
Avec toutes mes amitiés.
Jean LEVY


des pas perdus 21/10/2009 13:58


 Microsoft manipule Terra Nova et Le Monde qui manipulent le citoyen lambda... C'est écoeurant... Une leçon de choses !

Ou comment dénaturer et aseptiser l'écologie politique en lui ôtant tous ses ferments de contestation politique et sociale.