La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Target, un héros américain

Target est mort. Un peu comme dans le petit chat est mort sauf que c'est un gros chien.

Target était un chien afghan qui, en aboyant contre des hommes qui s'étaient introduits dans une base militaire américaine, avait permis de détecter des poseurs de bombes.

  Après cette conduite héroïque, le New York Times conte la fin de Target avec des étapes où l'on retrouve nombre de clichés parmi les plus étonnants du monde contemporain.

 

1. Target le héros a été rapatrié aux Etats-Unis. Les travailleurs mexicains peuvent crever dans les déserts du Texas ou de l'Arizona en passant la frontière américaine, Targeta été rapatrié aux Etats-Unis par un organisme charitable. Morale : l'Amérique ça se mérite, et il faudrait beau voir qu'un héros, même chien, restât de son plein gré dans un pays pas encore civilisé par la force.

 

2. Pour être pleinement reconnu comme américain, Target le chien est passé chez Oprah Winfrey, un talk show (ouah ouah show pour l'occasion ?).

 

Attention : le point suivant est douloureux, vous certifiez en poursuivant la lecture que vous avez plus de 18 ans et que les lois de votre pays vous permettent de lire des atrocités.

 

3.  Recueilli par une brave famille américaine, Target s'est éloigné de sa maison et a été recueilli par la fourrière. Là, il a été piqué par erreur car l'employée n'a pas lu les avis de recherche de chien errants lancés durant le week-end.

 

4.  Interviewé au téléphone, le propriétaire du chien, en larmes, évoque sa fille qui demande comment enlever le poison du chien pour qu'il revienne.

 

5. Naturellement, une enquête a été ordonnée et les autorités communales ont nommé un psychologue pour soutenir la famille dans cette période traumatique.

 

6.  Le 3 décembre, une veillée funèbre aux chandelles sera organisée, et les cendres de Target seront dispersées, probablement "là où Target aimait s'ébattre lorsqu'on lui enlevait sa laisse".

 

7. Un avocat spécialisé dans les questions animalières s'est proposé pour défendre la famille.

 

8.  Le propriétaire du chien, un militaire ancien d'Afghanistan, avait affirmé, au moment de l'arrivée du chien, que les militaires étaient eux aussi comme des animaux, dans des barraquements qui "sentaient la pisse et la merde comme dans un chenil".

 

9.  La page Facebook de Target a 2 060 amis. Il manque clairement un gestionnaire compétent là, ça pourrait être plus rentable peuplé.

 

10. Le directeur du chenil, interrogé, a eu du mal à retenir ses larmes.

 

 *

 

 Le site Iraq body count nous indique qu'en 2010, en Irak, la guerre fait encore une douzaine de victimes par jour. 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

fd 02/12/2010 18:03



Les estimations du Iraq body count sont toujours en deça de celles du Lancet.


Chaque guerre a ses histoires de chiens. En 2000, les Serbes avaient publié une dépêche racontant que dans un village serbe du Kosovo les gros chiens des bergers dans un village serbe du Kosovo
avaient mis en déroute les bergers allemands des américains venus escorter les GI qui fouillaient brutalement les demeures des pauvres gens. Une assoce étatsunienne s'était émue du "génocide" des
serbes à Belgrade en juin 2000 (alors que la population était toujours sous embargo et que les humains crevaient dans les hôpitaux à cause de nos dirigeants). J'ai retrouvé le site d'info que je
tenais en1999 - http://delorca.tripod.com/paris1.html - hélas celui de 2000 a disparu.


 


 



Ovide 01/12/2010 04:02



Pour info : Voyage au coeur de la propagande.


http://blog.lefigaro.fr/dugua/2010/11/leurope-sauve-le-dollar.html