La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Stiglitz sur l'euro

Un article de Stiglitz poliment titré "Comment sauver l'euro ?"

J'en retiens trois points :

1. la crise européenne actuelle résulte de l'euro : "Les déficits et la dette n'ont pas entraîné la crise mais en sont la conséquence. [...] L'euro devait apporter croissance, prospérité et sentiment d'unité à l'Europe. Mais il a été porteur de stagnation, d'instabilité et de divisions."

 

2. les conditions qui permettraient de sauver l'euro ne peuvent être réunies avant longtemps. Pour sauver l'euro, il faudrait notamment : "Une politique industrielle permettant aux pays à la traîne de rattraper leur retard. Cela suppose de revoir les structures en place qui interdisent une telle politique, considérée comme une intervention inacceptable sur les marchés." [...] "Une banque centrale qui se préoccupe non seulement de l'inflation, mais aussi de la croissance, du chômage et de la stabilité financière." Et se débarasser des "contraintes budgétaires décidées par l'Europe [qui] ne faciliteront pas une reprise rapide et n'éviteront pas une nouvelle crise."

 

3. si les différentes conditions qu'il énumère ne sont pas réunies, "alors il faudra peut-être abandonner l'euro pour sauver le projet européen."

 

C'est sa conclusion, qui rejoint ainsi celle de François Heisbourg mais aussi celle, récemment exprimée, d'un autre prix Nobel, Christopher Pissarides.

Pissarides parle d'une "génération perdue" à cause de l'euro. L'expression n'est pas que rhétorique, quand on lit que Médecins du Monde s'alarme du nombre d'enfants grecs non vaccinés...

 

 

 


 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

alexandre clement 19/12/2013 08:41


oui, mais si l'euro tue le projet européen, et donc si on l'abandonne, on abandonne aussi le projet européen ! Qu'est-ce que c'est le projet européen en dehors de l'économie libérale ? A mon sens
rien

pienol 19/12/2013 07:35


Un troisième Nobel d'économie, Amartya Sen, dénonce l'euro comme poison mortel pour le projet européen et la démocratie en Europe. Voir, par exemple, cet article:


http://www.nytimes.com/2012/05/23/opinion/the-crisis-of-european-democracy.html?_r=0


On en trouve de nombreux autres sur la toile.

alexandre clement 18/12/2013 09:21


La proposition de Stiglitz est très confuse. En effet il prétend qu'il faut abandonner l'euro pour sauver le projet européen. Il faut certes abandonner l'euro, mais qui a-t-il à sauver dans le
projet européen ? Selon moi rien !