La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Stiglitz : les malheurs de l'Europe sont auto-infligés

"Le malaise de l'UE est auto-infligé en raison d'une succession sans précédent de mauvaises décisions économiques - à commencer par la création de l'euro."

...

"notamment dans les pays en crise, l'euro empêche les citoyens d'avoir leur mot à dire sur l'avenir de l'économie. Les électeurs mécontents de la direction prise par l'économie chassent les gouvernements en place - pour les remplacer par d'autres qui suivent la même politique dictée par Bruxelles, Francfort et Berlin."

...
"Le problème ce n'est pas la Grèce, c'est l'Europe. Si l'Union européenne ne change pas de politique - si elle ne réforme pas la zone euro et ne renonce pas à l'austérité - une réaction populiste sera inévitable. La Grèce pourrait maintenir le cap cette fois-ci. La folie économique ne peut durer éternellement, la démocratie ne le permettra pas. Mais combien l'Europe devra-t-elle encore souffrir avant que raison revienne ?"
Le reste est en ligne ici.
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article