La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

L'UE, belliqueuse et antisociale

aggelia1_347_355.jpg

 

Une petite annonce dans un journal grec. Un père de famille sans emploi demande un radiateur pour chauffer ses deux enfants pendant l'hiver, dans la pièce qu'il occupe, prêtée par un ami. L'info développée est sur un site en anglais dédié à l'information sur la Grèce. Voilà qui montre bien que l'euro est un progrès social incontestable. Ces manifestants qui remplacent à Rome un drapeau européen par le drapeau italien manquent de culture et de sensibilité.

*

Côté l'Europe c'est la paix, tout va bien également, avec les pressions sur l'Ukraine pour une entrée dans l'Union européenne à tout prix. L'UE s'est assise sur plusieurs référendums dans des pays autrefois démocratiques, c'est pas un roitelet oriental qui va l'impressionner. 

Il faut chercher loin dans notre bonne presse (peur de rater des subventions ?) pour trouver trace de l'existence pourtant avérée, semble-t-il, de partisans du président Ianoukovitch. L'UE jette donc de l'huile sur le feu, à pleins seaux.

Pas capable de chauffer ses citoyens l'UE mais déjà prête à engager des politiques de puissance contre ses voisins. 

 

 


 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

odp 19/12/2013 10:08


@ NJ


 


Vous avez, bien entendu, raison. J'ai forcé le trait à dessein pour faire sortir de leur terrier les germanophobes compuslifs qui peuplent parfois ce blog. Mais ils ont le cuir épais ces coquins!
Stoïques sous la mitraille!  

nationalistejacobin 18/12/2013 14:39


@ odp,


 


Je vous trouve bien sévère avec la Russie, tout de même.


 


En tant que nationaliste, je ne renie pas l'héritage napoléonien et la gloire de nos armées, mais force est de constater que Napoléon était un peu l'agresseur tout de même...


 


Sur la Grande Guerre, la France était bien contente de trouver la Russie pour organiser la tenaille. Je serais tenté de dire que l'Autriche-Hongrie, par sa politique balkanique maladroite, a
rompu les relations cordiales entre la Russie et les états germaniques (la Russie ayant quand même sauvé le trône hongrois des Habsbourgs en 1848...). Je ne crois pas que les Russes aient agi
avec légèreté dans les Balkans. Vous avez décrété que les intérêts russes dans cette région n'étaient pas "vitaux", mais c'est votre opinion, pas celle des dirigeants russes de 1914.


 


Quant au pacte germano-soviétique... Il n'est pas inutile de rappeler que les démocraties occidentales n'ont jamais finalisé les accords proposés par Staline. Vue notre manque d'ardeur à endiguer
le nazisme et notre "prestation" en 1940 (qui ne remet pas en cause le courage des 100 000 soldats français tombés pour la patrie), j'ai un peu de mal à reprocher à Moscou ses choix stratégiques.


 


Après, il ne faut pas se cacher que la Russie a mené et mène encore une politique impériale. C'est un pays avec lequel il faut, je crois, s'efforcer d'entretenir de bonnes relations, mais sans
être naïf. Les Ukrainiens peuvent se tromper en voulant intégrer l'Union. Mais cela doit rester leur choix. Ce n'est pas à la Russie de décider ce qui est bon pour l'Ukraine.  

odp 18/12/2013 13:45


Encore plus que NJ je suis fasciné par l'indulgence des souverainistes/nationalistes à l'égard la Russie. 


 


Après tout il n'y a pas de pays dont l'influence fut plus funeste pour notre pays depuis la Révolution Française, surtout si l'on tient compte de la distance géographique: ils furent les premiers
artisans de la chute de Napoléon, nous entrainèrent dans la première guerre mondiale par leur légèreté, signèrent ensuite une paix ignominieuse avec l'Allemagne pour ensuite nous livrer à cette
dernière en signant le Pacte Ribbentropp-Molotov et enfin fomentèrent des troubles insurectionnel en 1947. 


 


Mais malgré ça les "nationaux" de 2013 rêvent de Russie. Va comprendre. Une variante du syndrome de Stockholm j'imagine. 

odp 18/12/2013 10:13


Je ne pense pas que les Ukrainiens soient ignorants de ce qui les attends dans l'UE, merci pour eux. Au contraire, ils le voient trop bien quand ils visitent la Pologne ou la Slovaquie. Et, à
cette aune, ce qui les attend c'est la prospérité économique et un système politique plus démocratique et moins corrompu. Par ailleurs, il est clair qu'au sein de l'UE l'Ukraine serait bien plus
"souveraine" qu'elle ne l'est maintenant où elle n'est qu'un vassal de la Russie. Les nationalistes Ukrainiens ne s'y sont d'ailleurs pas trompés, qui sont pour l'entrée dans l'UE. Ainsi, aussi
étrange que cela puisse vous paraître, ce que l'Ukraine vient chercher dans l'UE c'est sa souveraineté. 

alexandre clement 18/12/2013 07:09


Il va de soi que pour que les Ukrainiens se jettent massivement dans les bras de l'UE il faut qu'ils soient à la fois très inquiets d'une trop grande proximité avec Moscou, mais aussi qu'ils
soient très ignorants de ce qui les attend. 


Cependant, comme la communauté ukrainienne d'origine russe est très importante, on peut voir se profiler une sorte de guerre civile. Quels que soient les défauts des hommes politiques
ukkrainiens, c'est vrai que l'ingérence européiste dans ce foutoir est déplacée.

nationalistejacobin 17/12/2013 22:20


Sans souhaiter l'entrée de l'Ukraine dans l'UE (ce qui serait changer de maître), je trouve que certains eurosceptiques sont très tendres avec la Russie. Le comportement de cette dernière avec
l'Ukraine, considérée comme une vulgaire vassale, devrait hérisser le poil de n'importe quel souverainiste. Je suis contre le fait que le destin de Kiev se décide à Bruxelles... mais je suis tout
autant scandalisé qu'il se décide à Moscou. Après tout, ce n'est jamais que politique hégémonique contre politique hégémonique. J'ai du mal à applaudire la Russie (pays que j'estime par ailleurs)
dans cette affaire.

edgar 17/12/2013 18:18


ODP : imagines-tu le ministre de la famille russe défilant à Paris avec la manif pour tous ? C'est pourtant ce genre de comportement que l'UE a avec l'Ukraine, comme si ce pays devait intégrer
l'UE sans même que, par exemple, un référendum soit tenu. Je ne dis pas que les pro-UE sont minoritaires là-bas, je souligne juste que l'UE se comporte là-bas comme elle ne supporterait pas que
quiconque se comporte avec elle... 

edgar 17/12/2013 18:04


fred, un aveu : d'abord sur ce sujet je n'ai pas lu l'atlas. ensuite, je donne souvent des liens vers les sites qui ressortent en premier sur google... mais j'ai honte...

odp 17/12/2013 18:03


Pff... Edgar... On croit rêver... L'UE belliqueuse en Ukraine? Quelle blague. Mais où allez-vous donc chercher ça? Lisez donc l'interview de Vladimir Oleynik, député du Parti des Régions et
proche du Président Ianoukovitch pour voir qui tient le knout.


 


Par ailleurs, les ukrainiens, comme les baltes, ont suffisament souffert de l'inflluence russe au 20ème siècle pour ne pas avoir besoin des manoeuvres de l'UE pour déterminer où se situe leur
intérêt national. 

alexandre clement 17/12/2013 15:37


La question ukrainienne est intéressante. Il n'y a en effet plus que les Ukrainiens pour croire qu'en s'affiliant à l'Europe cela leur procurera un avenir. Mais c''est juste que cette question
peut amener tout aussi bien la guerre. Les Russes ne laisseront pas faire  les piteuses manoeuvres de l'UE. Ceci étant si on réfléchit un peu, il n'y a pas d'exemple dans l'histoire où une
grande crise ne se soit résolue sans d'abord passer par une guerre. Affaire à suivre.


Il n'y a pas que l'Europe qui est antisociale. C'est la mode aujorud'hui de dire des conneries sur les augpmentations de salaire. En effet comment croire qu'une crise de la demande puisse se
résoudre par une relance de l'offre.