La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Mélenchon fasciné par Attali

 Fascination : "Attrait irrésistible et paralysant exercé par le regard sur une personne, un animal" (cf. trésor informatisé de la langue française).

 

 J'ai regardé ces échanges Mélenchon/Attali, sur le conseil de Fred Delorca.

Il en ressort une impression étonnnante. Mélenchon se tient bien dans l'ensemble, et démontre qu'il ne mérite pas le mépris dont l'accablent des Valls, Cohn-Bendit ou Huchon. Attali, qui, dans l'ensemble, a l'air d'un maître d'école regardant avec condescendance un mauvais élève se dépatouiller d'une récitation de leçon mal apprise, a parfois un regard étonné et amusé, l'air de dire "tiens, comment il sait ça lui ?" (autour de la minute 36, Attali explique que Mélenchon soulève un problème important avec une solution qui mérite considération).

 

Le problème pour Mélenchon est que, tout content de son travail de fond, visiblement entrepris avec passion, il finit par s'enferrer dans des débats techniques en concédant à Attali des points majeurs. Ce qui  l'amène par exemple, à la minute 45, à ne rien dire quand Attali explique qu'il faut, pour sortir de la crise, une solution d'emprunt européen (soit par la BCE, soit par un "trésor européen").

 

Autant dire que Mélenchon finit par réduire la crise à un prétexte pour faire avancer l'idée européenne, puisque dans les discussions suivantes Attali explique toutes les limites de cette idée d'emprunt européen. En réalité, dès que Mélenchon accepte le cadre européen il a perdu. Il se positionne immédiatement et de facto en faire valoir d'un centrisme qui se veut rigoureux (et qui l'est à peine, puisque Attali explique qu'il ne faut pas léser les marchés alors que Keynes souhaitait l'euthanasie des rentiers). Lorsque, plus tard, Mélenchon explique qu'il faut créer un pôle public bancaire, nulle allusion au fait que le cadre européen interdirait cela de suite.

 

Donc, sur une heure de débat, Mélenchon montre qu'il peut être brillant, éloquent et compétent.  Mais à s'enthousiasmer pour la technique et des détails de gestion, il finit par se perdre (en réécoutant l'échange on finit d'ailleurs par se demander si l'un ou l'autre a vraiment eu l'occasion d'expliquer réellement ses positions, tant les débats partent parfois dans tous les sens.) Détail amusant, un moment Attali évoque trois niveaux de solution à la crise : mondial, européen et national. Le national n'est jamais évoqué pendant l'heure de débats, ni par lui, ni par Mélenchon !

 

    De mon point de vue, la limite de Mélenchon n'est pas son populisme, il est au contraire extrêmement argumenté et cultivé. C'est en sens inverse un certain conformisme qui l'empêche, dans ce débat, de faire valoir une vraie différence avec son interlocuteur (en une heure de temps pas un mot sur l'idée que l'euro fort casse la croissance, pas une allusion !). Au final, l'un comme l'autre s'en remettent à un hypothétique accord à 27 sur une politique économique correcte pour sortir de la crise. Autant dire que cela n'ira mieux qu'après que l'économie française aura été suffisamment ravagée pour qu'on ne puisse plus faire que remonter...

 

 

Post scriptum : lire "défendre Mélenchon, l'affairede toute la gauche"...

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

pierrot rochette 25/11/2010 16:10



Au K...uébec, la K...ORRUPTION n'aura qu'un temps


www.dedicaces.info

au K...uébec ces jours-ci
c'est par la K...ualité du fumier
qu'on peut intuitionner
les futures récoltes

En ce moment même, Dieu sculpte l'âme du K...uébec
oar ses rêveurs equitables en marche vers le pays oeuvre d'art
comme Dieu a sculpté l'âme de l'oratoire St-Joseph
par son rêveur équitable K...ue fut le frère André:))))

Mon nom est Pierrot Rochette

Il y a 35 ans, je fondais les boîtes à chansons les deux Pierrots dans
le Vieux Montréal.

Il y a trois ans, je donnais tous mes biens pour devenir ermite des
routes
(www.demers.qc.ca, chansons de pierrot, paroles et musique, entrevue à
la radio de
radio-canada de sept-iles, en deux parties. Mon objectif étant
d'allumer sur ma route de
nomadisme politique une masse critique de rêveurs équitables de façon à
ce qu'après ma
mort, cette masse critique de vies privées oeuvre d'art fasse surgir le
concept du pays
oeuvre d'art, comme contribution au K...uébec du 21eme siecle.
(www.reveursequitables.com)

Il y a deux ans et demie, deux jeunes femmes cinéastes me trouvèrent
endormi sur une
galerie et me firent part de leur rêve: faire un documentaire sur ma
démarche politique
en me suivant épisodiquement avec une caméra. Un six minutes de leur
oeuvre est offert
sur le site internet suivant: (www.enracontantpierrot.blogspot.com).

Samedi soir le 4 décembre 2008 à Montréal, à 20 heures au CAFE QUI
FAIT QUOI (coin
sherbrooke, St-Denis), aura lieu la première de la projection de ce
documentaire
intitulé: MON AMI PIERROT, LE DERNIER HOMME LIBRE. Après le 45 minutes
que dure cette
projection, je répondrai aux questions en chantant avec ma guitare
quelques unes de mes
105 chansons politiques écrites sur la route sur de vraies rencontres
et de vraies
histoires vécues.

p.s.

Sur le site web (www.reveursequitables.com), est aussi offert une
partie de mon
oeuvre littéraire. Un premier 1000 pages politique intitulé MONSIEUR
2.7 K (k... pour
K...uébécois) et comme second titre LE JOURNAL-COURRIEL DU DERNIER
HOMME LIBRE.

A partir d'une lecture post-internet des 50 ans de la révolution
tranquille, MONSIEUR
2.7 K defend l'hypothèse théorique suivante:

Les 50 ans de la révolution tranquille peuvent s'interpréter comme un
outil
méthodologique que se sont donné les K...uébécois pour réaliser en trois
temps
dialectiques le manifeste du refus global de 1948.

ier temps

De 1960 à 1995, le projet de l'indépendance du K...uébec fut vécu
comme un attracteur
philosophique permettant un rattrapage économique et social répondant
comme un écho à la
sirène de la modernité nord-américaine, provoquant par conséquence
systémique la primauté
des droits collectifs sur les droits individuels

2eme temps

En 1995, la rupture épistémologique que constitua la chute du mur
ethno-linguistique
du référendum parizeau peut etre interprétée comme un rattrapage  de la
nouvelle
conjecture mondiale annoncée par la naissance d'internet (1989) et la
chute du mur de
Berlin (1989).

3eme temps

De 1995 à aujourd'hui, Le K...uébec comme le reste du K...anada est
passé d'une
société verticale pré-internet à une société horizontale post-internet
(cellulaire,
facebook, twitter etc...) consacrant les structures collectives déjà en
place comme
outils satisfaisant devant la demande croissante de la primauté des
droits individuels
sur les droits collectifs, de quelque nature que ce soit.

                              CONCLUSION

L'intense corruption publique que vit le K...uébec en ce moment peut
être interprétée
comme une transition d'une structure démocratique à une autre, dans la
ligne de rupture
de pensées de Montesquieu (la séparation des pouvoirs),Lammenais (une
naiton = langue,
race, religion), Wilfrid Laurier (les droits ont primauté sur la
langue, la race et la
religion), Franck Scott (la charte des droits et libertés annoncant le
surgissement du
futur pays oeuvre d'art, (Pierrot Rochette)(le pays oeuvre d'art
n'étant possible que par
la masse des vies privées oeuvre d'art) (www.ww.demers.qc.ca, l'ile de
l'éternité de
l'instant présent, prologue, on m'y écrit) (www.demers.qc.ca, chansons
de pierrot paroles
et musique, 2eme partie de l'entrevue à Radio-Canada.

La crise de corruption que vit le K...uébec ces jours-ci invite
peut-être les citoyens
de toutes les régions du Canada à une réflexion du genre de celle-ci:

La liberté la plus grande de toutes consiste à réformer son
existence, condition
préalable à toute réforme de la société.

A partir de cet a priori, on pourrait définir le rêveur équitable du
21eme siècle  de
la façon suivante; un rêveur équitable, ce serait toute personne qui
prend la décision de
prendre soin du rêve d'une autre personne qu'importe sa race, sa
langue, sa religion et
cela, SANS INTERET PERSONNEL CACHÉ.

En ce sens, ce serait la masse critique des vies privées oeuvre d'art
(une vie oeuvre
d'art au 21eme siècle, ce serait toute personne qui utilise son passé
comme un coffre
d'outil pour sculpter son rêve équitable au service du bien commun) qui
permettra un jour
le surgissement d'un concept nation que j'appelle: LA NATION OEUVRE D'ART

Pierrot
ermite des routes

pierrot@reveursequitables.com




Sybille 19/11/2010 00:15



Ca sent quand même un peu la panique sur le blog d'Attali:


http://blogs.lexpress.fr/attali/2010/11/15/plan-de-table-pour-un-diner-sur-le-titanic/


 



Alin 18/11/2010 11:29



Bonjour, 


Merci pour cet article. Je suis un "inconditionnel" de Mélenchon (et encore plus du Parti de Gauche), je connais Mélenchon bien et je l'apprécie fortement (mon Chavez français à moi :p). Malgré
tout l'intérêt que je lui porte, je n'ai jamais pu regarder le débat avec Attali jusqu'au bout, ça m'énerve. J'ai essayé de le regarder à nouveau, il m'énerve toujours :-) Je comprends que
Mélenchon parle "sagement" à Attali, disons que l'interlocuteur se prête très bien à ce genre de discussion. 


A mon avis, si vous voulez écouter un débat encore plus intéressant, enregistré quelques semaines avant celle avec Attali et sur le même plateau, c'est celui-ci: http://www.dailymotion.com/video/xd8n76_j-l-melenchon-dans-arret-sur-images_news#from=embed&start=471


Je pense que ce que vous lui reprochez dans votre article est abordé dans ce débat face à Touati. Serait-ce la raison pour laquelle, juste deux ou trois semaines après (si ma mémoire est bonne)
il n'a plus abordé les mêmes sujets? Je ne saurais pas vous répondre... En tout cas, je l'ai trouvé bien passionnant et j'ai bien aimé voir un bon libéral, bleu jusqu'au bout des ongles, rester
sans arguments ou plutôt sans contre-arguments... 


Merci encore pour votre article, je vais continuer la lecture sur votre blog, il a éveillé mon intérêt :-)


 


 



fd 18/11/2010 10:35



Tout à fait d'accord avec ta grille de lecture. On retrouve le vieux problème archi-traité par Bourdieu de la place de la parole militante dans des débats face à des experts reconnus et
patentés (même si ces experts disent beaucoup de bêtises). On avait la même chose dans un débat Marchais-Fourcade dans les années 70 (à ceci près bien sûr que Marchais était moins cultivé et plus
dogmatique que Méluche, Marchais avait renvoyé Fourcade dans ses buts en lui disant qu'il n'était pas son élève mais le responsable d'un parti qui faisait 20 %, hélas la vidéo n'est plus sur
dailymotion).


ps : Au fait je vois un de tes camarades de combat demain soir, si ça te dit de venir...



edgar 18/11/2010 09:38



Merci Gilles. J'ai renvoyé à l'accueil du TILF !



gilles 18/11/2010 08:07



Edgar, ton lien vers un dictionnaire n'était que provisoire, il ne fonctionne plus. Mets celui-là du Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales :
http://www.cnrtl.fr/definition/fascination