La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Les quatre enveloppes, Hollande et Stiglitz

Lu dans Marianne samedi, un couple avec un enfant et en attente du deuxième. Paient les factures en début de mois, loyer, électricité etc. Restent 4 enveloppes avec 75 €, une par semaine, pour nourrir et habiller trois personnes, bientôt quatre.

*

Deux billets sur Hollande, fort intéressants, chez Descartes le blogueur. Le premier sur le décollage de Hollande au Bourget, le second sur le passage du même à la télé, face à Juppé.

Extrait : "sous cet oecumenisme de façade, le "projet présidentiel" est le fruit d'un choix résolument girondin. Car il y a une catégorie qui a été oubliée dans la distribution: les "républicains" plus ou moins jacobins. Pour eux, il n'y a rien. Par contre, le "projet" contient tout ce qu'ils détestent: les concessions aux particularismes régionaux (ratification de la charte des langues régionales et minoritaires, constitutionnalisation du régime particulier de l'Alsace-Moselle...), réduction des compétences de l'Etat ("nouvelle étape de la décentralisation" donnant "plus d'autonomie" aux collectivités locales), transfert de nouvelles pouvoirs et compétences vers les institutions européennes. Sous le discours qui prétend réconcilier la gauche du "non" et la gauche du "oui", se cache en fait le choix d'ignorer olympiquement l'une de ces deux composantes."

*

Récemment, un article du Monde plaçait la volonté de sortir de l'euro parmi les marqueurs de la progression des idées du FN en France. Je lis dans Les Echos que Stiglitz, économiste keynésien, a rappelé récemment qu'en 1929, alors que les pays développés étaient englués dans l'étalon-or, "ce sont les premiers pays à l'avoir quitté qui s'en sont sorti le mieux". Ira-t-on soupçonner Stiglitz d'être acquis aux idées du FN ?


Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

fd 31/01/2012 22:22


Tu te souviens de la phrase de Wittgenstein : un truc du genre "nous aurons passé une bonne partie de notre vie à combattre de idées fausses, et ceux qui viendront après nous n'auront même plus
idée des sottises que nous devions affronter de sorte que les gens ne comprendront pas pourquoi nous aurons passé tant de temps à faire ça". Quand quelque chose devient trop évident mieux vaut se
consacrer à d'autres sujets, même si 30 millions d'idiots n'ont pas encore tout à fait compris. Sauf bien sûr si on est attaché parlementaire et gagne sa vie avec ça. Tiens tu devrais réfléchir
par exemple à la nouvelle politique franco-allemande après l'éclatement de la zone euro. La propective ça peut rendre quelques services, non ?

edgar 31/01/2012 17:52


oui, c'est aussi pour cela que je suis moins motivé pour écrire (avec le manque de temps). il devient tellement évident que le système-euro est voué à s'effondrer, les évènements se succèdent si
vite qu'il devient un peu vain de continuer à tirer la sonnette d'alarme !

fd 31/01/2012 14:10


Tu te répètes, camarade...  Et je peux déjà prévoir ce que tes lecteurs vont écrire (enfin du moins les 5 ou 6
éternels commentateurs)...