La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

L'Espagne, au bout du rouleau

espagne.jpg

 

Que font ces citoyens espagnols ?

Ils regardent par la fenêtre la police qui vient les mettre à la rue - cf. une série de photos du New York Times.

Scène fréquente dans un pays où, je le lisais récemment, une mairie a dû mettre des cadenas aux poubelles communales car trop de gens venaient y chercher des restes.

L'Espagne exsangue se déchire, et l'armée et le roi viennent de prévenir la Catalogne qu'une sécession n'était pas envisageable.

Pendant ce temps, l'Allemagne, les Pays-Bas et la Finlande ont averti l'Espagne que le MES ne pourrait servir qu'à l'avenir, pas pour apurer les dettes passées. Ce que Ambrose Evans-pritchard a appelé "l'Europe trahit l'Espagne".

Ce rappel pour dire que, comme je l'avais indiqué dans un billet sur l'euro, ce n'est pas la France qui souffre le plus de l'euro.

Chaque soutien à l'euro, chaque voix qui se tait face à l'austérité qui vient, y compris en France, est directement complice de la détresse espagnole.




Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

Quim Boix 06/10/2012 11:31


Camarades.


Cette reflexion est bonne mais elle oublie de citer la cause principale, le capitalisme.


Vous me direz que c'est surentendu et déjà cité d'autres fois.


Mais notre enemi de classe sait mieux faire la difusion de ses idées d'exploitation, il réussi mème à rcevoir les voies des exploités para manque de formation politique.


Nous devons faire cette education politique.


Amicalement


Quim Boix, espagnol du Conseil Presidenciel de la FSM (Federation Syndicale Mondial)