La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

L'Aube dorée travaille pour l'Union européenne

C'est un article de OkeaNews (lecture gratuite mais sur inscription) qui l'indique.

Pour Constantin Michalos, patron de la chambre de commerce d'Athènes (diplôme de l'université de l'Essex et de la London School of Economics), l'Aube Dorée, parti grec de l'extrême-droite musclée, est toléré par le gouvernement, qui est content de pouvoir compter sur un appui dans son exercice d'imposition de politiques ultra restrictives.

Comme le gouvernement grec ne fait qu'appliquer des mesures inspirées, contrôlées et validées par l'Union européenne, il est facile d'en déduire que l'Union européenne est directement responsable de la montée de l'extrême-droite en Grèce.

J'en suis convaincu depuis longtemps, et ce n'est pas le cas qu'en Grèce, mais les indécis ont besoin d'exemples pour ouvrir les yeux.

 


Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

Gérard Couvert 11/04/2013 21:41


Berlusconi à mené la politique pour laquelle il avait été élu, ou à peu prés. L'épisode de Alitalia devrait faire réfléchir sur son adhésion personnelle à l'hyper-capitalisme financier ; ses
aventures médiatiques françaises doivent aussi être prises en compte et vue, non sous l'angle de la distinguée intelligence française rejettant la débilité de la Cinque, mais plutôt de la caste
européiste se méfiant du rital enrichi.


Berlusconi, s'il avait 5 ans de moins serait à nouveau premier ministre -d'ailleurs il le sera peut être - parce qu'il y a quelque chose chez lui qui est imperceptible pour les français : son
italianité profonde ; qui dépasse ses aspects vulgaires. Je vous rapelle que le budget primaire de l'Italie est bénéficiaire -c'est loin d'être notre cas- et que les stuctures non-concentrées de
l'économie Italienne lui donne de bons atouts pour rebondir. A ce dernier sujet il est interessant de voir à quel point Montit à favorisé l'introduction de capitaux étrangers dans l'économie
Italienne, et s'est acharné contre les PME familliale.


Pour finir cette remarque que l'on entendait souvent dans les repas en ville à Rome (et sans doute ailleurs) la France vaut mieux que les Français mais les Italiens valent plus que l'Italie.

Fabien 11/04/2013 20:34


Désolé Gérard, mais entre Monti et Berlusconi, je sais qui mène le plus l'Europe et l'Italie dans le mur et ce n'est pas l'ancien président de l'université de Bocconi de Milan. Monti n'est pas un
saint exempt de toute critique, mais expliquer que lui est responsable de tous les malheurs et pas un Berlusconi, c'est limite je trouve.

Gérard Couvert 11/04/2013 19:00


Tout comme Romano Prodi ou en Grèce Papendréou, Monti ne partage pas grand chose avec le peuple qu'il est censé diriger ; ce qui n'est pas le cas de Pepe Grillo ni de Berlusconi.


La confiance des députés Italiens es sujette à caution, d'une part à cause des pressions que l'Italie subissait et d'autre part parce qu'ils sont, bine plus qu'en France, les représentants de
castes et d’intérêts privés (j'ai lu un article dans "Sicilia" qui montrait que les deux cents plus grosses fortunes d'Italie ont un représentant identifié dans l'une des deux chambres
législatives).


Enfin "hors-sol" s'applique à toute cette classe néo-aristocratie -sans noblesse- qui jouis de ses privilèges, les transmet à ses enfants et entraine l'Europe et sa civilisation dans l'abime;
tout cela surtout parce qu'ils sont incapables de comprendre la culture de l'art de la vie qui est le fondement de notre âme.

Fabien 11/04/2013 18:30


@Edgar: j'entends telement de conneries du genre que je me méprends sûrement on va dire... @Gérard: Monti n'est pas plus hors sol que n'importe quel Italien nommé par le président de la
République italienne et ayant reçu la confiance des députés du Parlement italien... Villepin non plus n'a pas été élu mais cela ne l'a pas empêché d'être 1er ministre. Pour le coup de pied au
cul, c'était totalement mérité car quand on ne fait campagne que du bout des lèvres, l'électeur nous le fait toujours sentir :-)

Gérard Couvert 11/04/2013 16:33


Fabien, ce Mario Monti n'est-ce pas cet hors-sol qui parle Italien avec l'accent anglais, et qui s'est pris en grand coup de botte dans le cul ?

edgar 11/04/2013 15:47


je ne sous-entends rien, je mets en évidence un lien. je pense qu'aucun lecteur de mon billet n'imaginera que l'union européenne verse un salaire aux membres del'aube dorée.

Fabien 11/04/2013 15:11


Perso j'aime beaucoup Sylvie Goulard et elle rappelle qu'il y a une responsabilité de nos dirigeants nationaux et européens dans le cas grec si vous lisez bien son livre avec Mario Monti. Le
problème du titre et du contenu n'est pas le côté survendeur mais ce que vous sous-entendez par là.

Gérard Couvert 11/04/2013 12:38


En Grèce les relations entres élus et citoyens restent parfois proche de l'esprit antique : les "clients" attendent protection sociale du patricien et en échange le soutiennent politiquement ;
cela peutfaire hurler les légitmistes que nous sommes, -encore - habitués à un fonctionnement de l'Etat assez impartial, mais sous d'autres cieux l'histoire n'est pas la même.


Tout comme S. Hussien envahissant le Koweit perdsuadé que c'était sa récompense pour avoir erreinté l'Iran, les politiques Grecs ont crus qu'il fallait mentir pour l'Europe.


D'ailleurs l'Europe est un mensonge.

edgar 11/04/2013 11:41


Allons allons Fabien. vous découvrez qu'un titre peut être légèrement survendeur ? Il reste que le patron de la CCI d'athènes dit que le gouvernement, qui est au service de l'UE, tolère l'aube
dorée.


si ça ne vous pose pas de problème, ou même si vous estimez qu'il s'agit d'une juste punition pour les vilains grecs qui ont menti, allez lire du sylvie goulard.

Fabien 11/04/2013 10:15


C'est sûr que l'Europe est responsable de tout et les politiciens grecs de rien. Eux qui ont sciemment menti sur les comptes publics de leur pays. On peut critiquer la politique européenne et
expliquer qu'elle n'aide pas au redressement de la Grèce avec pour conséquence une montée d'un parti comme Aube dorée, soit. Cela se discute mais cela peut être une analyse. Dire que "Aube Dorée
travaille pour l'Union européenne", c'est du grand n'importe quoi.