La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

L'Allemagne victime de l'euro

Pendant que l'Union européenne prépare la grande bascule destinée à rendre l'euro irréversible, il peut être intéressant de revenir sur le poids de l'euro.

 L'Allemagne est censée ouvrir la voie du salut européen : la compétitivité allemande doit servir de modèle au reste de l'Union.

Un billet du FT Deutschland, traduit en français sur le blog Rénovez Maintenant , montre l'envers du décor : l'Allemagne ne s'en sort que grâce à son commerce avec les pays de la zone euro, vis-à-vis du reste du monde elle souffre de la surévaluation de l'euro tout autant que ses voisins de galère.

Pour les dernières données de la Bundesbank, portant sur le deuxième semestre 2010, l'excédent commercial allemand progresse de 19% par rapport à la zone euro, mais baisse de 8% par rapport au reste du monde.

L'Allemagne n'est compétitive que par rapport à ses partenaires de l'euro.

Elle bénéficie de son aversion pour l'inflation.

J'ai vu cet été le film allemand "la vague" (pas mal d'ailleurs). On y voit une classe de lycéens répondre au professeur qui leur demande la cause du totalitarisme : "l'inflation" !

Les autres pays européens n'ont pas cette horreur pour la chose, voire ont besoin d'une inflation supérieure pour rattraper leur retard de développement économique (effet Samuelson-Balassa).

Que les allemands aient une phobie de l'inflation est un fait. Que toute la zone euro doive faire pénitence pour cela en est un autre, fort discutable.

Surtout que la situation réelle de l'Allemagne n'est pas forcément reluisante. On lira ce billet qui date certes déjà de mars 2010, sur le blog "les dessous de l'Allemagne", qui notait "Ce qui est célébré est en fait une restructuration du marché du travail : une baisse des contrats de travail à temps plein et une augmentation des contrats à temps partiel ou très partiel. Moins de chômeurs dans le sens des statistiques officielles, plus de travailleurs pauvres et précaires." (lire aussi les "compléments d'information" dans le premier commentaire).

Chez nous aussi, Médecins du Monde s'alarme de la dégradation des conditions sociales et maintenant sanitaires. 

Si la zone euro avait un sens, un but, elle se préoccuperait de relance à l'intérieur et de juste parité entre euro, dollar et yuan à l'extérieur.

Elle n'a aucun sens car les préférences en matière économiques restent nationales, pour des raisons à la fois psychologiques (exécration allemande de l'inflation) et réelles (besoin d'inflation pour les pays en "rattrapage" ou pour les pays aux modes de négociation salariale moins consensuels).

*

 Il n'y a pas de raisons de défendre l'euro, aucune. La monnaie unique est nuisible, y compris pour l'Allemagne (qui ne tardera pas à s'en apercevoir quand elle devra en plus garantir la dette de la totalité de la zone, via le FESF et le MES). Il n'y a que des souverainistes européens pervers qui peuvent souhaiter prolonger ce carcan, ou des naïfs.

 

 filoche.jpg

 

Parfois les naïfs sont aidés :

unsa

 

 


Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

edgar 17/10/2011 15:13



sav : vous avez trois trains de retard. l'euro était un beau projet, tout montre qu'il ne peut fonctionner. la seule question réaliste aujourd'hui est de savoir comment on en sort sans trop de
dommages...



sav 17/10/2011 10:49



Totalement d'accord avec vous à l'exception de votre dernier paragraphe.


 


Une petite précision : les craintes allemandes concernant l'inflation et son analogie avec le totalitarisme sont totalement irrationnelles. En effet, l'hyperinflation allemande, c'était
circonscrit à l'année 1923. La parti nazi ne représentait rien à l'époque et n'a commencé à être significatif qu'à partir de 1930, dans un contexte, au contraire de déflation et de politiques
d'austérité.



edgar 16/10/2011 20:10



Thomas : c'est demandé si gentiment... Je crains de commettre un nouvel impair, merci de me communiquer la formule exacte à indiquer pour renvoyer vers ton site...



Rénovez Maintenant 67 16/10/2011 11:16



Est-ce nécessaire d'escamoter par deux fois le nom de mon site?


Merci de corriger.



edgar 15/10/2011 16:02



je ne vois pas dans ce que j'ai écrit une analyse du syndicalisme allemand, de l'autonomie tarifaire ou du niveau salarial... Pour ce qui est du lien, je vais changer...



Rénovez Maintenant 67 15/10/2011 13:25



Mon logiciel d'audience me montre des visites venant de ton site.


Je vois que depuis toutes ces années tu n'as pas évolué quant à ton analyse du syndicalisme allemand, de l'autonomie tarifaire, et du niveau salarial.


Pour corriger ton article tu peux lire ici.


(Sur le Web, merci de citer correctement le nom d'origine du site que tu réfères. Je ne suis donc pas "Thomas")



Ronald 14/10/2011 13:12



Edgar, Tu penses quoi de la prochaine rencotre entre Marine Le Pen et Ron Paul ? http://www.dedefensa.org/article-une_rencontre_du_3eme_type_marine-ron_paul_14_10_2011.html



Jardidi 14/10/2011 10:25



L'allemagne ira plus mal que nous lorsque les autres pays d'Europe seront en pleine austérité. Ses exportations vont chuter. Là, elle devrait choisir, sortir de l'UE ou s'exciter contre ses
Turcs.



Gérard Couvert 14/10/2011 09:36



"le bufle résiste au bufle, il est tué par trois chacals"


Et deux bufles sont tués par 17 chacals.