La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Indépendance nationale

L'erreur c'est de croire que les libertés démocratiques, la tolérance, l'autonomie intellectuelle sont naturelles ; elles ne le sont pas. Elles sont artificielles.

Elles dépendent d'une machinerie compliquée, dont le meilleur artisan et le meilleur protecteur est un Etat ; quant à cet Etat, le meilleur moyen qu'il a d'intéresser ses citoyens à son perfectionnement, c'est de prendre appui sur l'indépendance nationale. C'est pour avoir négligé cette donnée élémentaire qu'on a laissé se développer de véritables zones d'extraterritorialité, où s'imposent des contre-modèles antirépublicains.

Jean Claude Milner, entretien à Marianne, 4 septembre 2014

 

(Il ne sert à rien de parler de République si la République n'a aucun pouvoir concret, cqfd).

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

edgar 10/09/2014 23:42


junk : c'est une appréciation partielle et trompeuse que de croire l'état nation dépassé. on peut certes avoir deux ou trois passeports différents, mais c'est quand on n'en a pas du tout qu'on
comprend qu'une état-national auquel se rattacher est un gage de liberté.


ensuite tous les états ne sont pas également effacés dans la mondialisation d'aujourd'hui. les usa, la russie, la chine jouent chacun leurs cartes. on dira qu'ils le peuvent parce qu'ils sont
grands. mais d'autres pays plus petits jouent leurs cartes aussi. il y une sorte de malheur spécifique français qui consiste à penser qu'ave une des dix premières économies mondiales on est trop
petit pour exister.


internaciulo enfin, en mai 2005, personne n'a imaginé un mouvement de rejet de l'UE. il était bien là. le système des partis fait tout pour cantonner ce mouvement au FN. le résultat final de
cette belle opération risque fort d'être l'accession du pouvoir au fn. les mouvements régionaux nous feront une belle jambe à ce moment.

internaciulo 10/09/2014 11:26


La vision franco-française, c'est plutôt d'imaginer qu'il y a de grands mouvements populaires pour libérer la nation des structures comme l'union européenne.


Le phénomène marquant actuel ne se situe pas à ce niveau là, mais au niveau au-dessous : on voit des vrais mouvements populaires qui se posent démocratiquement la question de retrouver la liberté
par rapport à l'état-nation.


Le référendum écossais actuel pose des questions intéressantes je trouve. Je viens de lire un article du Guardian au titre brillant


David Cameron can’t help the No campaign – he’s less popular in Scotland
than Windows 8


 

Pierre Feuille Ciseaux 09/09/2014 10:56


"la Nation est un concept has been"


Un concept tellement dépassé que les bi et tri nationaux le multiplie par 2 ou 3.


Je crois que vous vouliez dire que c'est l'attachement à une seule et même nation qui est has been ?


Là encore c'est se méprendre sur le comportement des bi naitonaux ,quand le moment du choix est venu ils choisissent l'une en dépit de l'autre...et c'est le contraire qui serait étonnant puisque
c'est la mondialisation avec son cadre concurrentiel qui nous invite constamment à faire des choix.


 


Quant à l'Etat le libéralisme s'en accomode parfaitement quand il se porte garant du système bancaire ou quand il innonde la presse libérale de subventions.


L'Etat a été détourné de ses prérogatives ; la lutte des années à venir consistera simplement à remettre la machine dans le bon sens.


 


La blabla sur la mondialisation , JC Milner y a répondu dans l'autre billet , votre vision est très franco-française et va à rebours des évenements : combien d'Etat-nations depuis la chute
de  l'URSS , combien en gestation au sein même de l'UE ?.

Gérard Couvert 09/09/2014 08:52


le comentaire de "junk" représente l'archètype de la collaboration intellectuelle ... vivement l'épuration.


Sinon pour des citoyens bien au chaud et bien nourris l'extraterritorialité anti-républicaine c'est l'alliance de libérale-socialiste de Disneyworld, mais pour la plupart de nos concitoyens elle
se marque là où l'imam a pris la place de l'instit.

junk 09/09/2014 08:23


L' Etat Nation est une création récente dans l'histoire de l'humanité . En gestation depuis le XVI ° dans le corps des Etats princiers , il nait en 1792 lorsque  les français divorcent de
leur roi et trouvent ce concept de nation qui rassemble les habitants d'un même territoire dans un projet politique commun . L' histoire nationale est inventée par la 3 ème république .Nos
ancêtres les gaulois sont indispensables pour repousser le mythe aristocratique des vainqueurs francs qui légitimait le pouvoir des nobles  . 


Mais trêve d'historiographie . Aujourd"hui la Nation est un concept hasbeen qui ne sert à rien face à  la mondialisation . Nombreux sont les citoyens qui possèdent une   bi ou tri
nationalité  . L'Etat a perdu sa légitimité  qui  reposait  sur l'échange de sa protection contre l'obéissance des nationaux (cf les droits de douanes )  Or l'Etat
aujourd'hui ne protège plus au nom à la fois de l'UE , mais aussi du libéralisme économique .Alors il faut trouver autre chose....