La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Idées et information

Selon Theodore Roszak, professeur d'histoire et auteur du Culte de l'information, l'esprit pense avec les idées, non avec les informations. Les idées sont de première importance parce qu'elles définissent l'information, lui donnent du sens et la génèrent. Selon lui, les idées les plus fondamentales, comme celles des pères fondateurs des Etats-Unis ("tous les hommes sont égaux"), ne contiennent pas d'information. Elles sont le résultat d'une sensibilité humaine innée qui nous permet, à travers le brouillard des informations, de reconnaître et de synthétiser des schémas de pensée transcendants. Notre vision personnelle du monde nous aide ensuite à remettre l'information en perspective, en lui donnant intuitivement une place dans notre esprit, comme un livre dans une bibliothèque.

 

Daniel Tammet, Embrasser le ciel immense

 

Je n'ai aucune compétence pour discuter cette idée - manque d'information. Mais dissocier idée et information rejoint la différence entre une tête bien faite et une tête bien pleine. Peut-être qu'une tête bien faite est une tête armée d'idées adéquates branchées sur les informations suffisantes. Peut-être qu'une tête bien pleine est un amas d'informations sans idées...

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

Gérard Couvert 28/05/2011 20:29



Je n'ai pas plus de compétence que Edgar en ce domaine, donc nos "instincts" éduqués, nos arrières-goûts d'apprentissages, se retrouvent en locomotives de la quête de compréhension ; au fond
n'est-ce pas exactement ce qu'exprime la citation ?


Rapporté à la politique cela peut s'écrire comme "le Peuple à toujours raison, même dans l'erreur", d'où nous pouvons glisser vers un refus de la rationalité raisonnable c'est à dire des dictats
des experts, ou encore du gouvernement mondial des élites (auto-proclamées).


"la multitude vile sous le fouet du plaisir ce bourreau sans merci"


Comment y échapper sans mettre au tout premier plan l'éducation, la protection des plus faibles, l'environnement culturel dense (donc divers).


 La démocratie reste à inventer.