La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

En dehors de tout protocole...

En ces temps d'interrogation sur Vichy, une lettre de Pétain à Hitler, pour "fêter" l'anniversaire de Montoire, entre potes :

 

"Monsieur le Chancelier,


L’anniversaire de l’entrevue de Montoire est une date dont je tiens, en dehors du protocole, à marquer le sens et la portée. Il y eut dans votre geste de l’an dernier trop de grandeur pour que je ne sente pas le devoir de souligner en termes personnels, le caractère historique de notre conversation.


La collaboration franco-allemande n’a, sans doute, pas donné tous les résultats qu’en attendaient vos prévisions et mon espoir. Elle n’a pu, encore, éclairer de sa lumière adoucissante ces régions sombres où l’âme d’un peuple blessé se révolte contre son infortune.


Nos populations souffrent cruellement et nos prisonniers ne sont pas rentrés. Trop de propagandes étrangères s’évertuent, enfin, à creuser un fossé entre l’occupant et l’occupé. Mais la France a conservé le souvenir de votre noble geste. Elle sait que tous les fruits n’en seront pas perdus.


La victoire de vos armes sur le bolchevisme offre plus encore qu’il y a un an à cette collaboration un motif de s’affirmer désormais en des œuvres pacifiques, pour la grandeur d’une Europe transformée. Sur ces chemins de haute civilisation, le peuple allemand et le peuple français sont assurés de se rencontrer et d’unir leurs efforts.


C’est le vœu sincère et profond que je forme en vous priant, monsieur le Führer Chancelier, de bien vouloir agréer les assurances de ma très haute considération."

 

Issu du site "Des lettres".

 

 Je me demande si la plus grande erreur de Charles de Gaulle n'a pas été de gracier Pétain.


Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

edgar 05/01/2015 22:42


NJ : merci pour cette lecture. Il y a des élèves qui ont de la chance de vous avoir comme prof.


Maintenant, je me permets quelques réponses. D'une part, même si en effet je n'avais pas vu ce que vous soulignez, le ton général de la lettre est celui d'un vassal à son suzerain, comme vous
l'écrivez.


c'est pour n'avoir jamais à signer de telles missives, probablement, que de Gaulle est parti en juin 40. Il n'aurait jamais donc écrit un tel courrier, par orgueil, par volonté de ne pas voir la
France vassalisée.


Churchill ne l'aurait probablement jamais écrit non plus, par lucidité. Il n'aurait même pas fait semblant d'accorder sa confiance à Hitler.


 


Churchill ne l'aurait pas écrit non plus, il ne nourissait aucune illusion sur Hitler.


A mon sens Pétain n'écrivait ce genre de missives que pour essayer de donner un peu de consistance à sa théorie du "bouclier", protecteur des français.


 


Pour ce qui est des couleuvres que les français partisans de la souveraineté européenne sont prêts à avaler, elles sont fort nombreuses, je suis d'accord avec vous. Heureusement, bruxelles n'est
pas le Berlin de 1941.


 

Arthur 05/01/2015 00:08


D'accord avec Nationalistejacobin sur sa lecture.

nationalistejacobin 31/12/2014 18:20


"la collaboration franco-allemande n'a, sans doute, pas donné tous les résultats qu'en attendaient vos prévisions et mon espoir"


En langage diplomatique, cela signifie: "je suis très déçu par la collaboration"


 


"Nos populations souffrent cruellement et nos soldats ne sont pas rentrés."


En langage diplomatique, cela signifie: "mon cher Hitler, vous n'avez pas tenu vos promesses". C'est un reproche assez clair et assez direct, me semble-t-il.


 


"Elle sait que tous les fruits n'en seront pas perdus".


Traduction libre: il serait temps que vous fassiez preuve d'un peu plus de bonne volonté.


 


Je trouve assez contestable sur le fond de reproduire un texte sans même daigner le commenter, sans prendre en compte le fait que le langage diplomatique a ses circonvolutions et ses codes, en
oubliant aussi que finalement, c'est un vassal qui s'adresse à son suzerain. "En dehors de tout protocole" fondé sur un minimum de rigueur intellectuelle, on fait dire n'importe quoi à n'importe
quel texte.


 


Une question demeure pourtant: au bout d'un an, Pétain avait manifestement compris que la collaboration ne produirait pas les fruits escomptés. Dans ces conditions, persévérer dans cette voie me
paraît inexcusable. Mais, et je pense qu'Edgar me l'accordera, on retrouve le même aveuglement chez nombre d'européistes: la construction européenne n'a tenu aucune de ses promesses, mais ce
n'est pas grave, continuons...

savoir-medical 24/12/2014 21:34


En dehors de tout protocole...je vous souhaite un joyeux Noel

Lelien 17/12/2014 11:22


ce que fait abauzit relève de la fiction matinée d'agit-prop


 


Pour être franc c'est bien ce que me disait mon instint également, mais sans base rationnelle pour l'appuyer faute de connaissance du sujet. Merci donc pour votre réponse succinte et pertinente.

Julian 15/12/2014 23:04


Pétain, ou le poison qui n'en finit pas de nous intoxiquer, de nous paralyser, de nous détruire.


Merci pour la publication de ce terrible document.

edgar 15/12/2014 16:52


adrien abouzit, je n'ai écouté qu'une vidéo. mais ça suffit pour constater qu'on est dans le n'importe quoi. il suffit par exemple d'ouvrir un livre d'histoire pour constater que le projet de
fusion france/royaume-uni n'a rien de secret.


que le gouvernement pétain ait pu faire déménager l'eau lourde ne prouve rien. la décsion pouvait venir d'une demande des physiciens français (pas précisément pétainistes) et le gouvernement
pétain, qui avait probablement pas mal de choses à faire, a pu valider sans larges études.


abouzit multiplie les "révélations" qui n'en sont pas, les approximations, les procès d'intention.


pour mers-el-kébir, par exemple, il est parfaitement compréhensible que churchill n'ait pas accordé sa confiance à pétain l'assurant que la flotte ne serait jamais livrée aux allemands.


il y aurait matière à débats mais sincèrement ce que fait abauzit relève de la fiction matinée d'agit-prop.


 


 


 

Lelien 15/12/2014 15:04


A contrario, pour Adrien Abauzit Pétain a fait plus que sa part dans le combat contre le Nazisme avec dans l'ordre :


- par l'armistice, obtenir l'assurance que l'Allemagne n'aurait pas accès à l'Afrique du Nord.


- l'envoi de l'eau lourde aux états unis en grand secret (la France avait apparament récupérée les seules réserves mondiales présentent en Norvège)


- dissuader Hitler de s'attaquer à Gibraltar en convaincant Franco de ne pas laisser les troupes allemandes passer sur son territoire et de plutôt de regarder du côté de son "allié" de l'est.


- financer et organiser la résistance. Financer, organiser une armée française en Afrique du Nord, ainsi que son armement et son entraintement au nez et à la barbe de Allemands.


 


N'ayant jamais eu un grand intérêt dans l'histoire de la 2nde guerre mondiale, je ne peux dire si oui ou non les théories de M Abauzit sont solides. Toujours est-il qu'il argumente très bien son
point de vue dans la vidéo suivante, au point en tout cas de m'obliger à m'intéresser à cette période. Il cite beaucoup de témoins qui me sont totalement inconnus, et donc leur fiabilité tout
autant.


http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/adrien-abauzit-contre-histoire-du-47333


 


Evidemment, en attendant d'en savoir plus je me réfère toujours à l'histoire telle qu'aprise à l'école. Je pensais néanmoins opportun d'utiliser ce billet pour partager mon trouble via ce lien.

DAELIII 15/12/2014 15:02


Probablement pas. C'était sans doute d'avoir relevé, à la demande probable du Vatican, la condamnation de Schuman.

fd 15/12/2014 10:26


Que pouvait-on attendre d'autre d'un maréchal qui avait employé le gaz moutarde contre les populations du Rif et employé toute son énergie en tant qu'ambassadeur de France à Madrid en 1936 à
convaincre le gouvernement Blum de ne pas aider le gouvernement républicain ? L'invasion allemande fut pour lui et ses partisans une "divine suprise", il est normal qu'il ait remercié ses
bienfaiteurs de la sorte.