La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Des socialistes se rebiffent contre l'Europe

Paul Magnette, ministre fédéral belge : "Selon Magnette (journal Les Echos belge), la stricte politique économique préconisée par l'Europe mènera à quinze années de récession. Le ministre PS a aussi mis en doute la légitimité démocratique de la Commission européenne et a critiqué le commissaire aux affaires économiques, Olli Rehn."

*

André Bellon, ancien député PS des Alpes-de-Haute-Provence, ancien président de la commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale (1981-1993), dans Ceci n'est pas une dictature , tout juste publié :

 

"Sortir du carcan européiste est aujourd'hui devenu un préalable à toute politique sérieuse. On connaît d'avance les critiques : la France ne saurait s'isoler, ce n'est pas l'Albanie... et autres fadaises.

Ces objections empêchent toute réflexion critique : quels intérêts poussent à y participer ? A quelles conditions y rester ? Inverser ainsi l'interrogation va devenir de plus en plus nécessaire.

Mais, plus tard on posera la question, plus difficile sera la réponse.

Et, plus les forces théoriquement garantes de la démocratie se refuseront à la poser, plus elles en feront don à des adversaires de la démocratie".

*

Tant que le PS français se refusera à sortir de sa position d'autruche, la tête dans le sable pour les questions européennes, il ne sera ni élu - sinon par hasard, ni digne de l'être.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

edgar 16/01/2012 15:47


en vrac :


Bellon est peut-être maintenant fiché comme souverainiste par les souverainistes européens, ça n'annule pas ses fonctions antérieures, qui lui confèrent tout de même une certaine légitimité
individuelle. Si un ancien président de la commission des afaires étrangères de l'assemblée nationale estime que l'UE empêche toute politique sérieuse, c'est au minimum une information
intéressante.


par ailleurs, denis, je ne pense pas que frédéric ait esayé de disqualifier bellon. juste d'expliquer pourquoi probablement le bouquin de bellon n'aura aucun écho.


 


en sens inverse, fred, je ne pense pas que l'expression de denis te visait directement, mais plutôt les personnes que l'expression "souverainiste" fait fuir - et je ne crois pas que cela soit ton
cas.


j'ai fini mon rôle de casque bleu, allez en paix !


 


 

fd 16/01/2012 15:12


@edgar : "rien dans le ventre, rien dans la tête" Tu comprends cher Edgar pourquoi je ne visite plus ton blog. Tes lecteurs sont vraiment des malades ! Franchement tu devrais les appeler à un peu
de retenue. Ils ne connaissent pas les commentateurs, ne savent même pas ce que ceux-ci ont écrit, et ils balancent tout de suite les insultes comme on sort sa bite. Les pauvres types vraiment !
et lâches en plus car ils m'aurait en face ils fermeraient leur petite g... mais sur Internet tout est permis. Internet est une invention magnifique pour ces gens...

Denis Griesmar 16/01/2012 14:14


André Bellon s'est distancé du parti socialiste à cause de l'européisme béat d'icelui. Cela ne le disqualifie en aucune mesure pour continuer à critiquer le PS !


Quant à essayer de disqualifier quelqu'un en le qualifiant de souverainiste, c'est-à-dire partisan de la souveraineté du peuple, c'est de la chasse aux sorcières, et cela n'impressionne que ceux
qui n'ont rien dans le ventre ni rien dans la tête : être partisan du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes n'a rien d'infamant !

fd 16/01/2012 13:18


Euh, Bellon est fiché comme souveraniste depuis longtemps, y compris par le Cercle Aristote. Pas plus représentatif du PS qu'Emmanuelli (et même beaucoup moins à mon avis)