La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Décrochage annuel - Mélenchon en a aussi besoin

Reprise des parutions irrégulières fin août.

Bonnes  vacances !

 

J'aurais aimé avant de partir dire tout le mal que je pense de l'extraordinaire sortie de Mélenchon, accusant de "maréchalisme" les partisans de la sortie de l'euro. Ca visait probablement le FN. Ca tape aussi sur tous ceux qui à gauche estiment que l'euro est un carcan inutile, la cause et non le remède à nos maux. David Desgouilles lui a longuement répondu.

Au passage, en face des maréchalistes, en 1940, il y avait les premiers résistants, gaullistes et autres. Assimiler les partisans de l'euro à des gaullistes ou des résistants relève de la farce. Mélenchon est coutumier des provocations et en même temps, sa réflexion de fond est souvent à un meilleur niveau. Probablement besoin de vacances lui-aussi.

Pour revenir enfin sur le livre de Chevènement et sur sa position, j'ajoute qu'on est dans une situation assez particulière où l'euro est, de façon de plus en plus évidente, un handicap majeur, et où le seul parti français - dépassant les 5% des suffrages - à dénoncer cet état de fait est l'extrême-droite. L'histoire reprochera peut-être à Mélenchon et à Chevènement d'avoir, par calcul, tardé à offrir une véritable alternative.

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

Descartes 04/08/2011 21:27



@antonio gramsci (serait-ce celui qui préferait l'optimisme de la volonté au pessimisme de la raison ?)



Je savais que le fonctionnement des partisans de Mélenchon était en train de devenir sectaire. Car il faut bien appeller "sectaire" le comportement qui consiste à perdre tout contact de la
réalité et de ne voir le monde qu'à travers le prisme du discours du Gourou.



Non, il n'est pas exact que JLM "ne s'attaque qu'au FHAINE" lorsqu'il accuse de "maréchalisme" tous les partisans de la sortie de l'euro. Car, contrairement à ce que vous semblez croire, il y a
beaucoup de gens à gauche comme à droite qui pensent que la faillite de l'euro est patente, et que le système n'est pas réformable (entre autres choses parce que nos partenaires et notamment
l'Allemagne n'y consentira jamais, puisque ce n'est pas dans leur intérêt).



Au lieu d'admettre que votre idole a fait une bourde (ce qui après tout peut arriver à tout le monde), vous vous enferrez dans une analyse selon laquelle la guerre de l'euro peut être gagné parce
que "Angela Merkel serait complètement affaiblie" et que "l'ennemi est faible". C'est se tromper à 100% sur l'état du rapport de forces. D'abord, si Merkel est "affaiblie" ce n'est pas parce
qu'elle défend trop l'euro allemand, mais au contraire parce qu'elle est perçue comme bradant les intérêts de l'Allemagne en ouvrant la porte à l'Europe des transferts (qui est la seule
alternative réaliste pour sauver l'Euro). Loin d'être "faible",  "l'ennemi" de l'euro tel que JLM et vous le rêvez (avec une BCE qui ferait une véritable politique de croissance, un SMIC
européen et tutti quanti) sont incroyablement forts. Et même si votre gourou devenait le prochain président (ce qui est somme toute fort improbable) on voit mal quels seraient les outils dont il
disposerait pour défier Bruxelles et Francfort dès lors qu'il admet dès le départ qu'il ne quittera ni l'euro, ni l'UE.



Quant aux "autres solutions de sortie de l'Euro moins dommageable pour l'intérêt du plus grand nombre que celle annoncée par le FHaine". J'aimerais que vous nous en disiez plus...



antonio Gramsci 04/08/2011 18:11



Est-ce que vous avez réellement écouté l'émission ou par paresse, vous vous contentez de colporter les médisances de Marianne2.fr?



Depuis, au moins 2005, JLM dénonce l'ouverture totale du marché Européen à nos concurrents les plus aggressifs.
Il s'est déjà exprimé des dizaines de fois sur à ce sujet.

Comme vous le dites aussi lors de cet entretien, il ne s'attaque qu'au FHAINE qui ne sont que des capitulards.
Leur mentalité est ainsi digne de celle du Maréchal Pétain de 36 à 40.

Mais réfléchissez un peu, bon sang!
Le Front de Gauche a vocation à gouverner et à supplanter le PS.
Dans une telle configuration et dans l'hypothèse que l'Euro existe encore en mai 2012, le président élu sera en position de force face à la gardienne du temple (Angela Merkel complètement
affaiblie).

Il faut avoir un minimum de fierté!
Nous sommes Français et nous avons un rôle majeur dans cette Europe.

Nous n'avons pas à nous conformer à un diktat imposé par une secte d'illuminés Bruxellois ou Francfortois.

Ainsi le FHaine propose le forfait d'office alors que l'ennemi est faible en comparaison de la souveraineté du Peuple.


On peut donc bien parler de 'Maréchalisme' ou de couardise ou de défaitisme ou de capitulard, comme vous voulez.


En plus du maintien de la France dans la zone Euro, il existe d'autres solutions de sortie de l'Euro moins dommageable pour l'intérêt du plus grand nombre que celle annoncée par le FHaine.