La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

De la violence biblique

Quelques lignes pour signaler un article de la revue The American conservative. "The Christian Jihad" appelle les chrétiens, avant de blamer la violence du Coran, à revenir sur quelques passages bibliques pas piqués des hannetons. Il s'agit d'une recension d'un livre récemment paru ("Philip Jenkins’s challenging new book Laying Down the Sword shows that the Bible contains incitements not just to violence but also to genocide. He argues that Christians and Jews should struggle to make sense of these violent texts as a central element of their tradition, rather than hurry past them or ignore them altogether.")

L'auteur de l'article ajoute en commentaire final qu'il est tout de même étonnant que la culture chrétienne présente assez généralement l'épisode de l'arche de Noé comme une aventure positive, alors qu'il s'agit d'un récit ou Dieu décide que toute la planète doit périr à l'exception de quelques élus...

 

pirelli-truck-the-ark.preview.jpg


 


 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

fd 02/03/2012 12:38


"ce doit être une blague", voilà un gro sens de l'argumentation espèce de cuistre. Lisez Zizek à propos du polythéisme ça vous ouvrira un eu l'esprit, les gens sur ce blog sont vraiment pas doués
pour le débat

Fabien Besnard 29/02/2012 08:33


Elles disaient toutes la même chose ??? Cela doit être une blague...

fd 24/02/2012 12:15


Oui, les idées avancent par le glaive. Il n'y a que sous les cieux asiatiques que les écoles de pensée ont pu coexister (sous réserve quand même de la répression du boudhisme par les hindousites,
et de certaines écoles taoïstes en Chine, mais il faut reconnaître que le bouddhisme a globalement progressé sans s'armer). On dira que dans le monde païen antique méditerranéen les écoles de
pensée cohabitaient aussi pacifiquement, mais on peut objecter qu'elles disaient toutes un peu la même chose, et que sans le glaive il n'y eut pas eu de révolution chrétienne, comme il n'y eût
pas eu non plus, quelques siècles auparavant, de révolution juive en Judée.

Pierre Huet 24/02/2012 09:14


Exact, mais la bible ne doit pas être comprise en ne remontant qu'au déluge ou à la prise de Jericho.  Cet ensemble de près de 70 livres, chroniques, contes, recueils de poème, lettres, ne
peut être compris que dans son mouvement d'ensemble qui est précisément de ce dégager d'une mentalité mythologique c'est à dire punitive et tribale. Alors oui, il y a eu une violence nécéssaire
dans l'histoire du peuple hébreux pour sa survie, comme il y en a eu dans l'ilot chrétien de l'Europe médiévale, car la condition humaine est progressivement élevée au cours de la révélation
judéo-chrétienne mais pas niée . De plus, la bible n'a jamais dit que Dieu mettait l'homme à l'abris des conséquences polituiques, guerrière ou écologiques de ses actes.