La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

D'une importance majeure pour la société...

Extrait d'un article du Monde sur les "droits" du téléspectateur de foot :

Dans une décision en date du 17 février, la Cour de justice européenne, rejetant un recours de la FIFA et de l'UEFA, a donné raison à la Belgique et au Royaume-Uni qui réservent la diffusion de la Coupe du monde de football à des chaînes de télévision gratuites. La Belgique applique la même règle à l'Euro. 

"Lorsque ces compétitions sont, dans leur intégralité, d'une importance majeure pour la société (sic), cette restriction de la liberté de prestation des services est justifiée par le droit à l'information et par la nécessité d'assurer un large accès du public aux retransmissions télévisées de ces événements", estime la Cour de justice de l'Union européenne.

 

Le routier lillois n'a pas le droit de contester son remplacement par un routier polonais payé demi-tarif. En revanche le footballeur sur canapé, arrosé à la bière tiède, a des droits inaliénables que l'Europe défendra sans ciller.

 

Côté jeux, l'Union européenne assure donc. Pour le pain, c'est plus dur.

Vendredi en effet, les dirigeants européens ont validé un plan de sauvegarde de la zone euro, en accroissant les fonds disponibles pour aider les pays en cas de risque de défaut, au prix de mesures d'austérité accrues pour l'ensemble de la zone. Par exemple : "les dirigeants européens ont salué les nouvelles mesures d'austérité annoncées vendredi par le Portugal, pour "garantir" la réduction de ses déficits. Parmi celles-ci, des économies dans le secteur de la santé, une nouvelle baisse des dépenses sociales, ou l'imposition d'un plafond de dépense pour les entreprises publiques (site de la RTBF)".

 

L'Union européenne, c'est des jeux et du pain. Sec.

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

Gérard Couvert 13/03/2011 18:02



"le pain" était une sorte de RMI destiné à acheter la paix sociale (ou le désordre civil lorsque les élections approchaient) dans une société déstabilisée par un commerce devenu "mondial"et aux
mains d'une centaine de familles (aujourd'hui on dirait groupe financier) richisimes.


César, entre autre -Augusqte, Trajan Dioclétien ..;-, essayera d'y remédier, par des grands travaux et des retours à la campagne plus ou moins volontaires (Mussolini fera pareil).


"les jeux" c'est un peu plus complexe, il y avait une dimension relgieuse (voir R. Redekker), beaucoup de paris (ah! si les romains avaient connu Inernet !) mais aussi une communion populaire.
Malgré tout l'analogie est réelle. Cependant le sport le plus en vogue à partir du premier siècle était les courses dans les cirques (la formule Un de l'époque).


Comment tout détruire de leur machin, comment avoir une assise politique assez forte, comment juguler la contre-révolution qui sera terrible (y compris militaire), tout est là, tout est encore et
toujour là, hélas la voie "Marine" ne sert qu'à faire élire le pire de tout : Strauss-Khan.