La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Cohn-Bendit soutient les indépendantistes flamands

Même Jean Quatremer a du mal à s'en remettre. Après avoir relevé une première attaque homophobe du leader de la N-VA, le correspondant de l'Union européenne au sein du journal Libération, relève que Daniel Cohn-Bendit se réjouit de la victoire des nationalistes flamands.

Quatremer a interrogé à ce sujet  Dany suite à un communiqué révélateur de François Alfonsi, nationaliste corse recyclé en député vert européen (plus précisément en député de l'ALE, associée aux verts).

 

On lit dans le communiqué de M. Alfonsi, sur le site des Verts, ces lignes enthousiastes sur les nationalistes flamands : "le parti de Bart de Wever, le très charismatique dirigeant de N-VA, a des objectifs clairs et nets, et il entend arriver à ses fins : faire reconnaître la Flandre comme une nation d’Europe à part entière. Et ouvrir ainsi la voie aux autres nations que l’ALE représente à Bruxelles, à commencer par l’Ecosse, la Catalogne et Euskadi."

 

Alfonsi se réjouit à l'avance des perspectives de guerres pichrocolines ainsi ouvertes :

"N-VA et Bart de Wever apportent chaque jour la preuve de leur sens politique, déjouant leurs détracteurs, et inscrivant leur détermination fondamentale dans une démarche souple et pleine d’intelligence politique. N-VA a pris désormais un poids considérable, en Flandre certes, mais aussi pour l’ensemble de la Belgique car il sera incontournable dans les futurs équilibres gouvernementaux. Or, la Belgique va présider pendant les six mois à venir l’Union Européenne, à la suite de l’Espagne. Pour l’ALE, s’ouvre donc une période politique pleine de potentialités nouvelles."

 

Premier point d'information : l'Europe sera donc prochainement pilotée par la N-VA, à noter, cela risque en effet d'être plein de potentialités nouvelles. Ce sera le moment pour les bretonnants, occitanisants et autres bidulants de demander des subventions.

Deuxième élément d'information, Dany Cohn-Bendit, interrogé par Quatremer trouve que le Bart de Wever est "d'abord européen" (européen uber alles, c'est bon comme traduction ?). Europe écologie est donc parfaitement à l'aise avec les flamands qui refusent de payer pour les wallons etc. Les verts ou l'idéologie not in my backyard and furthermore not with my money. Rappelons tout de même que Dany Cohn-Bendit est censé représenter ce qui se fait de mieux en matière européenne : ouvert, intelligent, démocrate ; il faudra maintenant ajouter "et pote avec la N-VA".

 

Voilà donc que, sur le blog de Quatremer, j'inscris un commentaire :

Bart de Wever c'est bien le gars qui aime à se faire photographier devant un drapeau européen ?
Et sur les photos du dernier congrès du N-VA on voit plus de drapeaux européens que de drapeaux flamands ce me semble.

Bel avenir clochemerlesque que nous prépare l'Europe. On avait autrefois des nations et des relations internationales. Dorénavant il y aura en haut des conclaves euroaméricains, avec l'Europe dans le rôle du porteur de chandelle et en bas des querelles régionalistes pitoyables.

C'est ça l'évaporation qui attend les nations européennes, et il n'y a aucune raison que cela s'arrête à la Belgique.

 

Et voilà que le pape de la construction européenne online, le fils fondateur, répond :

 

qm.png

 

 Le visage absolument nauséabond de la construction européenne se dévoile. Ce bouclier conçu pour nous protéger du vaste monde est un paravent pour réflexes égoïstes. Rien d'international ni d'universel dans cette construction. Il s'agit juste de se réfugier derrière les USA pour plier la planète à l'ordre libéral, tout en s'affirmant authentiquement catalan, basque, corse - bref, particulier.

L'Union européenne ne nous rend pas plus forts, elle nous abêtit, nous provincialise et nous déclasse.

Même Jean Quatremer finit par s'en apercevoir.

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

Gérard Couvert 17/06/2010 19:08



"...écrive moi-même." C'et peut être une idée à creuser, nous serons sans doute quelques uns, dep lus en plus, à vous lire ...


...mais j'y pense achetez le Monde, il reprendra sans aucun doute un peu de son lustre d'antan.



edgar 16/06/2010 21:39



Occitanisant : beat it. en effet les impôts payés à vous éduquer ont été fort mal dépensés.


 


Malakine : tu as raison, on ne peut pas faire éclater une nation qui n'en est pas. j'aurais dû écrire états. sur la N-VA elle ne sera pas directement aux manettes, mais ne sera pas loin des
commandes. Pour ce qui est du rattachement, bien évidemment j'accueillerais avec plaisir la wallonie parmi nous, et la région de Bruxelles avec. Mais si le prix à payer est que Bruxelles devienne
territoire de l'Union, jamais.


Ce serait enterrer la France définitivement, après l'avoir remaquillée.


 



Gus 16/06/2010 13:19



Pourtant, l'Europe des Régions, c'est un vieux truc, déjà... 97 ?



Malakine 16/06/2010 10:17



Que les verts soient des eurobéats, des régionalistes et des ennemis du fait national, cela n'a franchement rien de nouveau.


En revanche, ton billet me semble comporter deux erreurs factuelles. La première c'est la Belgique n'est pas une nation mais un Etat multinational créé par des puissances étrangères pour achever
de démenteler l'empire français. Cela me semble pour le moins excessif de voir dans le mouvement séparatiste flamand un processus de démentellement des nations qui pourrait être contagieux dans
toute l'Europe.


La seconde c'est d'affirmer que l'Europe sera pilotée par le NVA à partir de juillet. Déjà parce que si l'UE était "pilotée" ça se saurait, mais surtout parce que de wever ne veut pas du poste de
premier ministre qu'il laisserait volontiers à un francophone.


Sur le fond, moi qui suis "rattachiste", je me réjouis également du vote des Flamands. Enfin, la question de la "réunification" de la France prend dans le débat Français, ce qui permet aux
derniers républicains de prendre position pour le rattachement ! :-) Et plus fondamentalement, je ne vois pas ce que la France a à perdre dans cette aventure. S'il y a un Etat qui n'est pas
menacé de siscion séparatiste, c'est bien le nôtre. En poussant un peu, je dirais même que l'intérêt de la France est de souffler sur les braises du régionalisme ! Avec un peu de chance, on
pourrait même voir l'Allemagne exploser dans les années ou décennies à venir (ainsi que le prophétise Eric Zemmour) Rien de mieux ne pourrait arriver à notre pays que de voir tous les
fédéralismes exploser (et en premier lieu la construction européenne) et les frontières de l'Europe revenir à ce qu'elles étaient au début du 19ème !


La Wallonie c'est la France  !! :-)



Occitanisant 16/06/2010 09:33



Disons qu'à défaut de subventions, des exonérations d'impôts nous suffiraient.


Même si cela impliquerait le départ de tous les fonctionnaires métropolitains, au premier rang desquels les enseignants de la République.


S'il faut se fader l'europe pour ça, so be it.