La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Ceci n'est pas de la littérature

"S'il n'est de style, suivant Buffon, que par l'ordre et le mouvement, c'est aussi vrai de la politique. Le vent du changement souffle en rafales sur la France libérée. Mais la règle doit s'y imposer, sous peine que rien ne vaille rien. Or, si graves sont les blessures subies par notre pays, si pénibles les conditions de vie dans lesquelles le maintiennent les destructions et la guerre, si grand le bouleversement de ce qui était établi : Etat, hiérarchies, familles, traditions, qu'il est plongé dans une crise à la fois diffuse et générale. La joie de la libération a pu momentanément dissimuler aux français le véritable état des choses. A présent, les réalités n'en paraissent que plus amères. Pour moi, quand je regarde au loin, j'aperçois bien l'azur du ciel. Mais, de près, voyant bouillir d'affreux éléments de trouble dans le creuset des affaires publiques, je me fais l'effet de Macbeth devant la marmite des sorcières.

[...]

A mes yeux, il est clair que l'enjeu du conflit c'est non seulement le sort des nations et des Etats, mais aussi la condition humaine. Il n'y a là, d'ailleurs, rien que de très naturel. Toujours, la guerre, sous son aspect technique, est un mouvement des sociétés. Les passions qui l'animent et les prétextes qu'elle invoque ne manquent jamais d'enrober une querelle concernant la destinée matérielle et spirituelle des hommes. Les victoires d'Alexandre étaient celles d'une civilisation. C'est le désir tremblant du barbare qui fit crouler l'empire de Rome. Point d'invasions arabes sans le Coran. Point de croisades sans l'Evangile. L'Europe de l'Ancien régime se dressa contre la France, quand l'Assemblée proclama : "les hommes naissent libres et égaux en droit".


Charles de Gaulle, Mémoires de Guerre, tome III, Le Salut. 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

edgar 20/06/2010 16:08



Je reconnais que ça donnait l'impression d'arriver chez ségolène royal. mais c'était proposé en standard et donc plus facile que de personnaliser. après avoir un peu tatônné j'ai donc
personnalisé l'accueil. Je crois que c'est mieux.


Pour ce qui est du franc CFA, évidemment ce n'est certainement pas une bonne mesure. cela revient à faire dépendre le taux de change des pays utilisateurs de celui de l'euro. en revanche, savoir
ce que ça leur coûte en termes de croissance je suis incapable de l'estimer.



gilles 20/06/2010 12:57



Je préférais le thème graphique du bandeau représentant deux chaises sous la neige, celui me déplaît fortement, sans que je puisse en identifier la cause. Edgar, je te le demande le plus
cordialement possible, n'y aurait-il pas la possibilité de changer le thème graphique du bandeau actuel pour quelque chose de beau, moins infantilisant et ayant plus d'ampleur, j'ai l'impression
d'être enfermé dans un fonds d'écran de Windows ou bien le décor de la nouvelle version des télétubbies. Il ne manquerait plus que quelque télétubbies parmi les 27 débarquent pour de bon, tu
imagines la tête de Barroso et des autres en télétubbies ?


 


 


Je viens d'écouter les propos de François N'dingwe sur le site de Frédéric Delorca. Avec le Franc CFA certains Africains avaient déjà et ont toujours d'ailleurs une monnaie unique. Il y aurait un
sujet d'étude pour les économistes à étudier la mise en place de ce Franc CFA et ses répercutions économiques en terme de transferts peu visibles de richesses de l'Afrique vers la France grâce à
cette espèce d'euro avant l'heure. http://fr.wikipedia.org/wiki/Franc_CFA


 


Qu'est ce que tu penses de cette monnaie unique, le franc CFA et des tentatives qu'ont effectués et qu'effectuent toujours certains pays pour y échapper ?



fd 18/06/2010 09:30



Pannier à trois points pour "Non rien" sur ce coup là. Et pourtant le grand Charles n'était pas normalien.



Non, rien 18/06/2010 08:57



ça fait pas très normalien comme style en effet. Pär contre chuis sûr que ça passerait pas mal en slam.