La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Barrez-vous !

C'est le titre d'une tribune de Libé.

En réalité, ce n'est pas une tribune c'est un case study pour école de communication et relations publiques.

Elle est cosignée par Félix Marquardt, Mouloud Achour, journaliste au Grand Journal et Mokless, un rappeur.

Marquardt est un lobbyiste de haut vol, organisateur des tournées de Bill Gates en Europe et des dîners de l'Atlantique (cf. Pensez Bibi).

Lors du cinquième dîner de l'Atlantique, Marquardt avait choisi comme parrain Claude Guéant - un homme qui, en matière de Barrez-vous, connaissait en effet un sacré rayon, ayant permis à de nombreux jeunes et moins jeunes de profiter de charters offerts par la place Beaveau pour voir du pays.

d5.png

Et donc les photos de cette soirée sur le site des Dîners de l'Atlantique montrent un public jeune et plein d'outsiders, comme, ci-dessus, le président kazakh Nazarbayev (wikipedia nous indique que "les brutalités policières seraient monnaie courante au Kazakhstan. La torture serait généralisée au sein du système judiciaire, et ce dans la plus grande impunité"). Non, je plaisante, il y avait de vrais rebelles, comme Régine et Patricia Kaas.

Donc voilà que Libé publie une tribune où les jeunes de France sont invités à quitter un pays croulant. Tribune rédigée par un quadra habitué de Davos et des cercles les plus fermés, très lié au pouvoir sarkozyste (un autre parrain de ses dîners était Eric Woerth).

Probablement aucun rapport avec le fait que, comme nous l'apprend Stratégies, Libération a comme actionnaire le patron de Rothschild & Cie, banque où travaille Anne-Laure Kiechel, laquelle fut associée de Marquardt pour les dîners de l'Atlantique.

(Sur cette association, cf. le communiqué de presse du 7ème dîner de l'Atlantique, qui se termine par : "Président de Marquardt & Marquardt depuis sa création en 2007, Felix est associé à Anne-Laure Kiechel, Gérante chez Rothschild et Cie.")


Small world.

Quelle conclusion tirer de cette petite opération de com assez piteuse ?

Que Hollande agacerait dans les milieux atlantiques ? Lui qui s'apprête à avaler le TSCG et tout ce qui va avec ? S'apprêterait-il à changer d'orientation ?

Est-ce que les 75% d'impôts, même élimés, c'est déjà trop ?

Peut-être est-ce juste la suite d'une orientation générale de la communication américaine qui vise à faire croire que la France est plus sclérosée socialement que les Etats-Unis alors que l'inverse est vrai






 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

fd 19/09/2012 22:53


Peut-être au fond la France n'a-t-elle connu qu'une grande époque démocratique : entre 1895 et 1914 où débattirent des grandes figures - Clémenceau, Jaurès, Barrès. Les autres grands moments de
son histoire furent non-démocratiques : les hystéries révolutionnaires d'une part, les aventures derrière des personnalités charismatiques (Napoléon, de Gaulle) d'autre part. Nous ne sommes pas
doués pour les discussions rationnelles (indispensables à la démocratie). Les débats de nos intellectuels l'ont amplement prouvé, même avant la dégénérescence télévisuelle et internautique.

edgar 19/09/2012 22:43


gérard : je pense que ta connaissance de l'italie te fait employer le terme fascisme dans son sens historique. je ne crois pas aux grands hommes, la grandeur de de Gaulle a été de se couler dans
les formes démocratiques, partout et tout le temps.


quiconque voudrait en sortir se rapetirait.

Gérard Couvert 19/09/2012 15:16


Cilles et Edgar, devenez Bonapartistes ... et rejoignez-nous à D.L.R.

Plus sérieusement, encore que votre venue serait appréciée et utile, cela fait des années que ici ou ailleurs j'écris que, pour remettre de l'ordre, de l’honnêteté, de la rigueur morale, de
l'efficience, de la cohérence intellectuelle, et, et surtout de la générosité et de l'imagination, dans la société nous serons obligés d'en passer par une phase "fascisante" (peut être même y
compris l'animation de masse) ; les rouages démocratiques sont grippés par des sables libéraux, communautaristes,  corporatistes -au sens actuel- , les mauvais et les cons s'y
cooptent et s'y reproduisent empêchant tout fonctionnement loyal du débat d'idées (cf. l'islamisation avec un mois particulièrement instructif qui se terminera par l'inauguration d'une mosquée
illégale par le premier ministre -qui à fait pire comme maire de Nantes ).

La question et de savoir qui sera aux manettes, à partir de quelles écoles de pensées ; De Gaulle à pu accepter des cagoulards pour initier la résistance, parce qu'il provenait d'un fond culturel
(Peguy) intrinsèquement opposé à l'idéologie de l’extrême-droite. Je ne suis pas sur que l'on puisse dire que Merluche accepte les thuriféraires de Pol Pot et du Hamas dans les mêmes
conditions.

La dégradation de l'économie va certainement s'amplifier dans les 18 mois à venir, il sera de plus en plus difficile aux tyranneaux de cacher la vérité, l'effet grenouille dans l'eau chauffant
doucement, ne fonctionnera plus ; qui pourra prendre en compte le mécontentement, qui pourra incarner une politique de rupture réelle, quel fond d'idée, quelle intelligence structurera le
mouvement populaire ?

Ce jour-là les tenanciers de petites boutiques, les égos de chapelles porteront une lourde responsabilité, de puissants totalitarismes pourraient s'inviter et se combattre dans notre pays,
l'islam, le complexe militaro-industriel US, les verts/rouges Allemands avec leurs collabos habituels (cf. SFIO).


Pas plus que la prospérité, la paix, n'est éternelle ; nous avons déjà connu des périodes de 50 années sans guerres importantes et sans difficultés vivrières notables, il estillusoire de croire
que la situation du monde n'aura pas d'influence chez nous.

edgar 19/09/2012 00:13


ovide et joe : merci !

Ovide 18/09/2012 15:54


Un autre point de vue d'une fille qui s'est barrée... mais qui n'a pas tout compris à cet appel (un point de vue, le sien, assez partagé chez les expatriés, semble-t-il)


 


http://whereonearth.canalblog.com/archives/2012/09/18/25130356.html

Joe Liqueur 06/09/2012 22:13


Salut


Juste pour signaler ce papier assez bien troussé sur le site
Ragemag - certains d'entre vous ont forcément déjà lu.

edgar 06/09/2012 12:59


gilles : bien vu

gilles 06/09/2012 12:42




Il me semble que les cercles de réflexion européistes et atlantistes ont sûrement bien pensé à la question et
analysé que l'entrave la plus déterminée et la plus courageuse à leurs politiques viendrait plus d'une révolte de la jeunesse que de n'importe quel autre secteur de la population. Alors
puisqu'il vaut mieux prévenir que guérir, ils agissent en conséquence et mènent une politique visant à évacuer les opposants potentiels les plus dangereux.


 


Voir le dossier que l'Union Populaire Républicaine a consacré récemment à l'encouragement à l'émigration de sa jeunesse par le gouvernement portugais.


 


Je peux voir aussi dans les idées assez répandues dans les milieux anarchistes en pointe dans la jeunesse après le discrédit du marxisme ( pour analyser rapidement ) en ce moment ce thème de
division :


« La situation va devenir intenable et il aura une alternative entre :


1] le sauveur de la patrie qui va demander les pleins pouvoirs


2] les assemblées populaires, et là c'est le combat de la liberté !


 


Ceci alors que les deux termes isolés de l'alternative ne conduisent à l'impuissance et à la division. C'est l'alliance, le dialogue entre les bases militantes et les structures de coordination
qui sont une des conditions d'une réussite sur le chemin d'une meilleure prise en main des politiques par le peuple.


 

duduche 06/09/2012 12:37


il serait temps de se demander s'il est bien raisonnable de permettre à des sociétés capitalistes d'etre propriétaire de journaux quels qu'ils soient.


comment peut on laisser les journalistes à ce point soumis aux puissances d'argent et continuer à se gargariser de liberté de la presse et autres principes démocratiques à la mord moi le noeud ?


bonne continuation.

oncle sam 06/09/2012 10:22


Bravo pour cet article bourré d'infos  comme on en manque cruellement. C'est le genre d'infos qu'on ne sait où trouver. On ne peut bien sûr pas compter sur Le Monde, sur Libé...ni même
l'huma.


J'aimerais bien savoir, d'ailleurs par quel hasard ou tractations, le film docu Goldman Sachs - parrainé par l'Obs ! -a pu passer sur Arte Mardi


Y a-t-il un site, un journal en ligne, qu'on puisse consulter ?