La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Arnaud Montebourg, infirmière

Arnaud Montebourg veut assumer un certain protectionnisme... C'est avec ce titre que Le Monde attire le lecteur vers un entretien avec Arnaud Montebourg, qui se verrait bien président en 2012 - plus vraisemblablement, il se place pour Premier ministre. Toujours curieux de ce qui pourrait bouger au PS, je lis l'article pour découvrir que le protectionnisme à assumer se résume en une taxe carbone. On ira pas loin avec ça.

Pas un mot sur l'Europe.

En guise de bouquet final, cette phrase clé : "pour atténuer la douleur des citoyens, je propose un accommodement avec l'inflation, une stratégie recommandée par la Réserve fédérale américaine. Quand vous tolérez 3 % d'inflation sur dix ans, vous diminuez votre dette de 26 %."

 

Tout est dit en deux lignes. Montebourg n'évoque pas le fait que les 3% d'inflation sont en contradiction avec le mandat de la BCE, gravé dans le marbre du traité de Lisbonne. Il rejoint donc le rang de tous les bonimenteurs qui se positionneront pour 2012 comme si la fonction présidentielle n'était pas très fortement contrainte par le cadre européen. En réalité, c'est sans doute le début de la phrase qui est la vraie clé du programme de Montebourg : il s'agit pour lui "d'atténuer la douleur des citoyens".

 

Tout est là. En une formule parfaitement ramassée, Montebourg évoque sans s'appesantir le contexte de la présidentielle de 2012 :

 

1. L'Union européenne nous a placés dans une nasse, à la merci des marchés ;

2. les citoyens vont devoir payer pour contenter les agences de notation, rester dans les clous imposés par la BCE et la nouvelle "gouvernance économique" ;

3. les candidats à la présidentielle ne sont pas là pour sortir de ce cadre, en tout cas pas Arnaud, ils sont là pour "atténuer la douleur des citoyens".

 

Voilà  donc le portrait-robot de la plupart des candidats pour 2012 : une vocation d'infirmière, pour service de soins palliatifs.

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

Ovide de Sens 24/11/2010 02:58



Douleur des populations : voici comment souffrent les Américains, particulièrement ceux du Colorado. C'est impressionnant ! La courbe des emplois industriels on s'y attend, mais la courbe des
emplois dans les secteurs de "l'information" est surprenante. L'auteur n'est pas tendre non plus sur les causes, le libre-échange forcené.


Voir ici : http://www.exponentialimprovement.com/cms/jobsjun10.shtml



Gérard Couvert 22/11/2010 10:41



Dimanche à Paris, dans un dicours, trés inégal, en densité sur le fond des thèmes abordés, et en qualité oratoire, bien que des progès soient sensibles, Nicolas Dupont-Aignan à clairement exprimé
sa position : "l'euro est le poison qui tue l'emploi", "il faut dénoncer les traités européens" ; il n'en ignore pas les conséquences et d'ailleurs il a laissé échapé (je dis cela parce que
je sais qu'il n'a pas prévu d'en parler si tôt) "il faut quitter l'union européenne".


Sur le plan monétaire il a indiqué qu'élu, il reviendrait à la situtation d'avant 1973, c'est-à-dire au recours de la création monéraire nationale par la banque de France et non à l'emprunt.


Il a aussi exprimé que "les puissances d'argent" sont nos ennemis mortels, en exigeant la séparation des banques d'affaires, des banques commeciales et des asurances.


Concerant la Chine et les U.S.A. il à redit sa certitude du cynisme Chinois et de l'agression américaine qui s'exerce au détriment d'une Europe engluée dans le libre échange.


 


PS spécial Edgar : sur le sujet qui nous divise il continue à professer avec une force renouvellée la thèse d'un islam sembable aux autres religions et de banlieues simplement
déshéritées.



edgar 21/11/2010 21:07



ça s'affiche souvent avec du retard chez overblog !


le positionnement de montebourg me paraît très obamesque. En anglais on dirait qu'il est clever. quelques coups de chapeaux pour montrer qu'il a compris le sens du vent (démondialisation, grands
moulinets contre l'ue), rien de vraiment engageant non plus contre l'UE. Il pourra toujours dire qu'il a gagné avec une taxe carbone.


 


donc je suis bien d'accord avec toi, ça fait plaisir de voir que certaines idées progressent. à mon sens pas assez...



fd 21/11/2010 20:55



Mon commentaire ne s'affiche pas. Juste pour dire qu'on a écrit nos articles au même moment sur le même sujet http://delorca.over-blog.com/article-le-m-pep-montebourg-et-le-projet-national-61447083.html



fd 21/11/2010 20:54



Ca alors Edgar on a dû écrire nos articles au même moment sur le même sujet cf http://delorca.over-blog.com/article-le-m-pep-montebourg-et-le-projet-national-61447083.html !
En tout cas je n'avais pas lu le tien avant d'écrire sur Montebourg. Mais tu te trompes quand tu dis qu'il ne parle pas de l'Europe, il en parle et même il dit que si l'UE refuse la
taxe carbone à ses frontières il faut la mettre aux frontières nationales