La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Privatisation de la Poste et des services publics : l'Europe responsable mais pas coupable ?

"La machine européenne [...] s'est ensuite attaquée aux marchés non concurrentiels, sur lesquels ont trouve les grands services publics historiques : électricité, poste transports...

On peut légitimement s'interoger sur l'intérêt d'une libéralisation à marche forcée pour ces secteurs. [...] Prenons l'exemple de l'électricité [...] une très forte augmentation du prix de l'électricité en France, qui s'est aligné sur le prix du marché, nettement plus élevé que le prix régulé imposé jusque là par la puissance publique. Vive le marché, et tant pis pour les consommateurs... [...]

Le prix du timbre a été adossé à sa valeur marchande : il est désormais deux fois plus élevé en zone rurale qu'en zone urbaine. Et le tarif "letre" pour les particuliers a augmenté de 70%.[...]

Soyons clairs : l'Europe est directement responsable de ce retrait du service public. Depuis vingt ans, la Commission promeut un programme systématique de libéralisation des services publics. Elle essaie d'introduire la concurrence et les règles du marché sur des secteurs où régnaient jusqu'ici les règles du service public. Elle fait ainsi reculer un des éléments clés du modèleeuropéen. L'Europe ne porte pas le modèle européen ; pire, elle le menace."


Olivier Ferrand, L'Europe contre l'Europe

En lisant cette citation, je repensais à l'éditorial de Joffrin appelant à sauver la Poste. Pas une ligne sur l'Europe dans le Libé de ce jour, qui était pourtant consacré à la défense de la Poste. Les partisans de l'Europe vont-ils enfin ouvrir les yeux et appeler un chat un chat ? Vont-ils enfin sortir de leur schizophrénie qui les conduit à vouloir à la fois des services publics et l'organe qui oeuvre impatiemment à leur démantèlement depuis plusieurs décennies ?

Savoir pourquoi Ferrand reste favorable à l'Europe (il veut "plus d'Europe", avec un état fédéral européen) avec les idées qu'il défend est "beyond me", comme on dit en européen. Sans doute pour les même raisons qu'il peut faire de Mendès un de ses modèles en oubliant que Mendès a fait échouer la CED et voté contre le traité de Rome : la volonté de gagner sur tous les tableaux, de se parer en tout de toutes les icones de la modernité, le chic européen et la prescience et la rigueur mendésistes.


Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

cording 13/10/2009 10:41


Les sociaux démocrates au pouvoir ne font que des politiques néolibérales avec l'alibi européen. En effet l'UE n'est que le cheval de Troie de la mondialisation néolibérale!


cording 13/10/2009 10:38


La Fondation "Terra nova" d'Olivier Ferrand ne fait qu'enfoncer des portes ouvertes, énoncer des banalités!


des pas perdus 30/09/2009 09:24


La Poste illustre à merveille l'échec de la social-démocratie européenne... Ce qui est dingue, c'est l'aveuglement de Ferrand et consorts.


vvalence 28/09/2009 19:44


Cher Edgar.Quel éloge? Je n'en fais pas.
Quel monopole naturel? La Poste? Une poste privée aurait vite fait de croquer une poste "service public"...le monopole naturel est une escroquerie intellectuelle...
C'est une filiale de la SNCF qui fait la poste mondiale en France...
Allez va.


edgar 28/09/2009 17:36


Pauvre Valence. Les services privés dont vous faites l'éloge ont été racheté par l'état pour les sauver de la faillite dans plusieurs cas et la deuxième guerre mondiale a peu à voir avec cela.

apparemment la dure réalité que vous avez en tête ne connaît pas la notion de monopole naturel par exemple.

bref, vous avez un esprit bien étroit et rigide. D'ailleurs vous confondez olivier ferrand avec l'auteur de ce blog, au passage.



valence 28/09/2009 15:44


Cher Ferrand,
Au commencement était la création: nombre de services dits aujourd'hui publics, avaient pour origine une initiative privée. Gaz, fer, même telecom, poste, etc...
A la suite des deux conflits mondiaux qui ont alors ruiné l'Erope, ces services sont devenus publics...pour assumer dans une période économique et politique transitoire.
La Poste est aujourd'hui une grande entreprise bancaire...
La SNCF s'internationalise depuis longtemps

L'idéologie ne résiste pas au réel.