La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Lectures du dimanche

Paul Craig Roberts prédit des temps difficiles pour les Etats-Unis lorsque le dollar ne sera plus accepté comme monnaie de réserve. Une phrase forte : "les groupes autrefois industriels américains ont été transformés en agence de marketing qui tâchent de vendre des biens fabriqués à l'étranger à des gens dont le travail a été lui aussi délocalisé."...

*

Du coup, je tombe sur un article intéressant sur la crise financière et son origine. La dérégulation vient plus de Clinton que de Reagan selon Robert Scheer, qui s'oppose à un billet récent de Krugman (Reagan did it). Sur les produits financiers il a sans doute raison : l'essor des dérivés et des transactions hors-bilan a été encouragé par Greenspan. L'allumette a donc été fournie par Clinton. Mais la poudre a bien été accumulée par Reagan, qui a accumulé des déficits budgétaires, que Clinton a réduit, que Bush a finalement aggravé jusqu'au point d'entamer aujourd'hui la crédibilité du dollar. Il sera sans soute difficile de trouver le coupable. Comme l'a écrit Hillary, It takes a village...

*

Une dernière petite phrase de PC Roberts sur le discours du Caire d'Obama : il a fallu 60 ans à Israël pour aboutir à 3,5 millions de réfugiés palestiniens. 100 jours ont suffi à Obama pour créer 2 millions de réfugiés au Pakistan...

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article