La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Pour qui (ne pas) voter demain...

Quelques lignes avant le scrutin...

 

Jusqu'au bout, la campagne ne m'a pas donné de raison de voter. Personne n'a mis les pieds dans le plat en réclamant une sortie de l'Union européenne, ni même n'a évoqué sérieusement ce débat. Résultat : les seuls à avoir l'air cohérent sont les fédéralistes assumés (les Verts de Cohn Bendit, transformés en parti pour un état européen le temps de la campagne), et les abstentionnistes.

 

1. Je pense toujours qu'il n'y a aucune raison valable de vouloir un état européen, qu'unis à 450 millions nous serons moins efficaces et moins libres, et que participer aux élections européennes est d'abord et avant tout un moyen de légitimer la construction subreptice de l'état européen.

 

Certains ne se résoudront pas à l'abstention et voudront tout de même jouer au grand jeu de l'autre europe.

 

2. Je leur conseille de voter d'abord pour les listes Debout la République.

 

Debout la République a fait une campagne discrète, à l'image de son leader, Nicolas Dupont Aignan, mais leur orientation européenne est claire : quelques coopérations, la suppression de la Commission, il y a quelques idées fortes qui tendent à faire de l'europe un organe de concertation et de coopération, point barre. Et NDA est attaché aux services publics, il propose par exemple la renationalisation des autoroutes, la nationalisation d'EDF/GDF...

3. Troisième choix (après l'abstention en 1 et DLR en 2), les listes du Front de gauche. Je les trouve moins claires que DLR sur le fond de leurs orientations européennes ("nous nous battrons pour une Europe laïque" tient lieu de programme pour une démocratisation des institutions, à la rubrique "projet"). C'est évidemment nécessaire mais loin d'être suffisant. Il reste que les listes FG ont fait bouger la gauche et ont engagé une démarche coopérative, ce qui n'est pas rien.

Pour les autres, j'ai tendance à ne pas vouloir les classer.

4. Le MPF (de Villiers) a pour lui l'excellent Observatoire de l'Europe après le non, un site vraiment intéressant, bien moins monomaniaque que l'expression de de Villiers, que l'on entend surtout taper sur la Turquie à répétition et qui s'est allié à un homme d'affaires qui a réclamé récemment le retour aux valeurs initiales de la communauté (Schuman et Monnet, un régionaliste intégriste et un technocrate libéral, non merci.) Pour s'offrir cinq minutes de détente lire l'article sur le bain de pieds le plus cher du monde, ça peut convaincre certains de rester chez eux demain.

5. Bayrou est sans doute un homme qui ferait un président de la république de meilleure tenue que Sarkozy. Je doute fort qu'il soit, au fond, moins cynique que notre bon président. Son vote d'approbation au Traité de Lisbonne est pour moi impardonnable de la part de quelqu'un qui avait réclamé un deuxième référendum sur le sujet.

6. Les Verts sont pire que Bayrou dans un genre opportuniste. Cohn Bendit a transformé l'écologie en mouvement de construction d'un état européen, et son programme est un fourre-tout contradictoire qui masque mal un néant conceptuel.

7 (ou 4, joker). Le Parti Socialiste est accablé et accablant. Il a voté toutes les étapes de la construction européenne, un grand nombre de directives de libéralisation (quand les sondages sont bons, il s'oublie), et périodiquement relance le thème de l'Europe sociale quand ça sent le roussi. Le PS continuera à agoniser doucement tant qu'il n'éclaircira pas sa position européenne. Il faut lui rendre service et l'oublier demain.

8. l'UMP. Je ne parle que rarement de ce parti, qui n'a rien d'intéressant si ce n'est le berlusconisme de son chef et la faculté de mettre en évidence que le pouvoir attire les opportunistes autant que la lumière les mouches.

9. La LCR et LO : Besancenot m'a fait rire dans cette campagne. Il a refusé l'alliance avec le Front de gauche au nom de la pureté de sa position, puis hurlé quand Hollande a dit du mal de lui, au nom de l'unité de la gauche. Il n'a pour lui que d'être un chouchou des médias ; je n'ai rien vu d'intéressant qui mériterait de glisser une voix pour la LCR. LO est une sorte de mystère pour moi, que je range avec la LCR par commodité. Je n'oublie pas que LO a fait échouer l'adoption d'un voeu pour la taxe Tobin au Parlement européen justement, au nom de la pureté de la doctrine.

10. Le FN.

Il me servira de bouc émissaire, en dernière position. Son programme a été repensé intelligemment et poli pour briller, comme l'a remarqué un collègue blogueur ; ça ne peut pas suffire à faire oublier que le leader du FN trouve que l'occupation allemande en France a été très correcte, et que les adhérents de ce charmant parti se retrouvent régulièrement au tribunal pour avoir cassé de l'étranger dans un moment de désoeuvrement.

*

Voilà une sorte de classement des listes pour demain, avec l'abstention en choix n°1, de très loin. Je suis peut-être un peu sévère avec le PS, sans doute est-ce la déception qui me rend plus sévère avec ce qui a été mon parti. Quoi qu'il en soit demain, bon dimanche !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

edgar 12/08/2009 10:56

Bravo Valéry. Après deux ou trois années d'enquête à te farcir un blog totalement nauséabond, tu fais une grande découverte : c'est parce que c'est de droite !Je me marre. d'abord parce que si je présentais ce blog comme étant de droite il serait assez rapidement dénoncé comme un faux-nez de gauche. Ensuite parce que j'aurais pu mettre le front de gauche de devant DLR, ils sont à un cheveu, mais la seule chose que tu retiens c'est DLR = droite donc ce blog= droite. Dupont Aignan est bien plus à gauche que des gauchistes modernes comme Valls, en tout cas pour ce qui est de son programme. Pour refuser de voir cela, il suffit de se contenter d'interpréter la politique à l'aide des étiquettes pour demeurés gentiment préparées par TF1.

Valéry 12/08/2009 09:16

Merci de confirmer à ceux qui l'ignoraient encore que lalettrevolee.net est un blog de droite.

Gérard Couvert 19/06/2009 07:59

Merci d'avoir corrigé la coquille (LO FO). Les époques où la France à été la plus "nationaliste" ont toujours été des moments de domination de la gauche.Sortir de l'UE ne peut s'envisager que dans le cas d'un mouvement politique puissant, sinon les invraisemblables pressions que nous subirons (je n'écris même plus 'subirions') non seuelemnt nous pousseront vers le bercail mais en plus ils en profiteront pour faire éclater notre nation ; ce mouvement devra être national, au moins dans ses premiers développement, je crois que Dupont-Aignan serait mieux placé que Melanchon.

edgar 17/06/2009 18:12

pour traiter NDA de type d'extrême droite, il faut ne pas avoir lu son programme.trouvez moi quelques déclarations de NDA permettant de le classer là, on en reparle.vous êtes obtus

B. Savard 17/06/2009 17:52

Bizarre. Quand on vote pour DLR, en toute logique viennent après les autres partis d'extrême droite le MPF et le FN... Tous dans le même sac...

edgar 09/06/2009 02:11

coquille en effet, c'était bien LO !

DiadoreCronos 08/06/2009 23:34

Vous ne confondriez pas LO et FO (syndicat plutôt lié, par ses membres, au POI ex-PT) ?

maup 07/06/2009 16:21

Oui, il essaye d'ailleurs de rassembler à gauche.C'est mon préféré.J'aurais pourtant du mal à accepter qu'il entre dans un gouvernement sous Sarkozy, comme il ne l'exclue pas dans une interview sur Bakchich.

edgar 07/06/2009 11:24

Maup : DLR est très "services publics", bien plus que le PS par exemple. J'ai entendu un ou deux commentateurs ranger DLR à l'extrême-droite, ça m'a fait sauter au plafond !
Dupont-Aignan, si l'on excepte ses positions européennes qui font que les bien-pensants le classent parmi les souverainistes (comprendre agités du bocal), est quasiment un social-démocrate ou un gaulliste très social.
Il y a quelques connotations de droite dans son programme (non à la Turquie - là j'y suis très opposé, je suis pour la Turquie dans l'UE ; attaque contre la méthode globale, qui fleure bon la réaction anti-68) mais elles sont légères.
 
 
 

edgar 07/06/2009 08:33

Pour le 10 j'avais annoncé la couleur (bouc émissaire). Il y a le programme et il y a les personnes, et on ne peut pas faire confiance à le pen pour de multiples raisons, celles que j'évoquais sont bien pensantes j'aurais pu ajouter qu'il y a peu il voulit supprimer les impôts et là il pense aux services publics...
Pour le FG, je ne pense pas qu'il s'agisse d'intelligence, peut-être la contrepartie de l'unité : ils sont d'accord dans les grandes lignes (non à cette europe) mais n'ont pas eu le temps ou la volonté de se mettre au clair pour dire oui à quelque chose.
Pour la question coloniale comme tu dis, j'y suis sensible, tu m'as même reproché une photo de gamin palestinien blessé. mais làil s'agit d'européennes, et aucun parti n'a vraiment avancé d'idées en matière de politique internationale.
j'avoue qu'ayant décidé de m'abstenir, je n'ai pas accordé aux programmes toute l'attention qu'ils méritaient. les ayant parcouru in extremis, je n'ai pas l'impression d'avoir raté grand chose, sauf peut-être pour celui de DLR, plus charpenté que l'impression que j'avais retirée d'une première lecture...