La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

L'Europe sociale

"Les chefs d'entreprise français sont européens, parce qu'ils ont compris, à raison, que la remise en ordre et la "marchéisation" de l'économie française, si j'ose dire, se sont faites par l'Europe, grâce à l'Europe et à cause de l'Europe."

Pascal Lamy, "le modèle français vu d'Europe", Le Débat n°134, mars-avril 2005, p. 35
cité par F. Denord et A. Schwartz, in L'Europe sociale n'aura pas lieu


Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

Gus 30/05/2009 18:48

L'Europe sait qu'elle ne peut pas compter sur les gouvernements nationaux pour se construire : alors, elle doit servir des intérêts suffisamment puissants pour avancer : par exemple, en se mettant au service des grandes entreprises, et de leurs objectifs politiques : dérèglementation, réduction de la dépense publique, ouverture de nouveaux marchés mais conservatisme règlementaire absolu sur les marchés déjà ouverts (pour ne pas se faire bouffer les rentes par de jeunes pousses ou l'étranger).L'Europe antisociale est donc le prix à payer pour avoir la construction européenne. Reste à savoir maintenant ce qu'elle nous apporte.