La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Petit guide de lecture des résultats des futures élections européennes...

 

Le 7 juin prochain, l'UMP s'apprête à triompher. Il y aura certainement des surprises, mais, considérons que le dernier sondage en date, celui de Paris Match, approche le résultat final.

 

Le 7 juin au soir, les médias nous parleront probablement de ça :

 

 

Et puis, ils nous parleront, à part, du sujet de l'abstention.

Pourtant, la réalité des résultats, ce sera ça :

 

 

Et encore, j'ai supposé une abstention minimale de 45%, il est possible qu'elle soit plus importante. Il est donc tout à fait possible que, le 7 juin, aucune liste ne recueille plus de 10% des voix du corps électoral.

 

Les sceptiques diront que c'est toujours le cas, et qu'il est habituel de réfléchir hors abstention.

 

Sauf qu'au premier tour de la présidentielle de 2007, les résultats, abstention incluse, sont ceux-là :

 

 

 

L'abstention de juin 2007 est sans doute exceptionnelle. Plus qu'en d'autres occasions, il faut souligner qu'il s'agira, chez de nombreux inscrits sur les listes électorales, d'une abstention citoyenne. Et que plus cette abstention sera forte, plus elle aura été revendiquée préalablement, plus elle aura de poids.

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

Laurent K 19/05/2009 01:01

L'abstention ne gêne nullement l'UMPS, au contraire elle favorise ses élus.

Edgar 20/05/2009 09:59


@ laurent K : je ne crois pas. Car les régionales viennent très vite derrière les européennes, et partir avec 25% de 80% des voix ce n'est pas du tout la même chose que de partir avec 25% de 30%
des voix...


edgar 17/05/2009 14:38

Il y a une différence entre très forte et en progression. 65% d'abstention ça commencerait à faire vraiment tâche...

fd 16/05/2009 14:49

Au précédentes européennes aussi l'abstention était très forte, ça contribue à faire de l'abstention actuelle un non-événement.