La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Nous sommes sauvés, l'Union européenne s'occupe de la crise financière...

C'était aujourd'hui, Barroso - président de la Commission européenne - et Pöttering - président du Parlement, ont passé la matinée à discuter de la crise financière avec ... des dignitaires religieux.

 

La liste des dignitaires en question se trouve sur le site de l'Union européenne.

 

Tout le monde y est, des protestants aux catholiques en allant jusqu'aux orthodoxes, sans oublier Tariq Ramadan pour l'Islam et un rabbin.

Pas étonnant que ces braves gens se démènent ensuite pour appeler à voter pour l'Europe.

Pas forcément scandaleux, pas forcément de quoi fouetter un chat. Juste inhabituel dans un contexte républicain...

Pas de quoi attendre quoi que ce soit non plus.

Barroso a conclu en disant que tout le monde était d'accord pour défendre la social market économy. On prend les mêmes et on recommence donc, mais avec en plus une bénédiction oecuménique.

Je suis sûr que ça va tout de suite aller beaucoup mieux en Europe (si, là dessus, le cercle druidique de la forêt sacrée de Brocéliande cueille un peu de gui, ça ira certainement encore mieux).

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

edgar 13/05/2009 19:22

Phenig : je ne suis pas sûr qu'il suffise de taper sur barroso en la matière. Tout dans l'UE incite aux dialogues avec les religions et les lobbies divers, bien plus influents que le Parlement.
 
 

Gus 13/05/2009 07:05

D'un autre côté, si les assemblées religieuses oecuméniques daigner juger que la crise financière relève de leur champs de compétence, ça nous coûterait infiniment moins cher que la bandes de bonimenteurs surdiplômés de DSK qui ne nous vendent rien d'autre qu'une religion plus moderne : l'économie.

phenig 13/05/2009 00:50

Barroso sait que la seule issue pour sortir de la crise (dans laquelle lui et les afficinados de l'idéologie ultra-libérale nous ont mis) serait un miracle, c'est pourquoi il a tenté de mobiliser les religieux....

edgar 12/05/2009 14:20

Il me manquait un point commun pour identifier tous ces édiles. Bien vu.

olyvier 12/05/2009 13:14

Tout ce qui entreprend d'encadrer nos peuples est bien d'accord sur l'essentiel.