La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

L'antisémitisme, querelle d'imaginaires

nous ne nous attendion pas à ce que Bernard Kouchner, au lieu d'argumenter, de démontrer, de renvoyer l'auteur dans son coin, l'accuse... d'antisémitisme. [...] un ministre, l'un des principaux dignitaires de la République, utilise ce "truc", cette "astuce" - l'accusation d'antisémitisme - pour se dépêtrer d'une affaire. Bernard Kouchner réduit l'antisémitisme à un effet de tribune. [...] Ce n'est pas convenable et nous ne nous attendions pas, de sa part, à une dérive aussi pénible.

C'est de Maurice Szafran, dans le Marianne de ce matin.

Kouchner fait jouer un antisémitisme largement  imaginaire pour faire passer ses contrats avec des dictatures africaines.

En sens inverse, Arthur / Jacques Essebag, dans Le Monde, dans un article attristant, explique que ses spectacles sont régulièrement interrompus car il est soupçonné de soutenir Israël financièrement. D'une part il en aurait après tout le droit, d'autre part c'est apparemment faux. L'imaginaire antisémite lui prête un activisme qui n'existe pas.

Il serait bon que, dans  un contexte tendu, les autorités politiques et la population se mobilisent pour que Arthur puisse se produire partout où il le souhaite. Il faudrait aussi qu'un ministre qui invoque imprudemment l'antisémitisme de ses concitoyens soit conduit à démissionner, non pas pour les faits qui lui sont reprochés par Péan, mais parce que sa défense ajoute inconsidérément aux passions, dans un contexte déjà tendu par la situation en Israël et en Palestine.


Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

Maria 21/03/2009 15:58

A propos des affabulations d'ArthurArthur, le couillon couillonnantpar Claude Raymond
Je m’appelle Claude Raymond, c’est moi seule qui ai interpellé Arthur à Vals-les-Bains, j’ai le droit de m’exprimer face à l’emballement dément et à l’accusation d’antisémitisme dont les médias ont fait leurs choux gras depuis un mois.

A Vals-les-Bains, où la configuration est particulière (casino, théâtre et bar donnant sur un hall à entrées multiples), c’est la police qui a interdit l’entrée du théâtre, et c’est Arthur lui-même qui a annulé son spectacle. Notre manifestation, sans le moindre soupçon d’antisémitisme, était pacifique et d’ailleurs la police n’a procédé à aucun contrôle d’identité. Deux journalistes du Dauphiné libéré étaient présents et ont relaté correctement l’événement dans son édition du 18 janvier 2009. La dépêche de l’AFP était également exacte. Alors, pourquoi tous ces mensonges : journalistes sans éthique ou volonté délibérée de tordre la vérité ? Mesdames et Messieurs les journalistes, c’est à vous que je pose la question !
Revenons à Vals-les-Bains, après une heure d’attente, Arthur s’est présenté en victime : « On m’attaque pour ma religion, je suis juif ». Je suis juive aussi, je le lui ai dit, il m’a regardée et c’est bien la première fois que ses yeux exprimaient un sentiment, une haine féroce. Il y a eu ensuite son texte dans Le Monde. « La haine des incendiaires des âmes », une longue pleurnicherie victimaire et pas un mot sur son soutien (ou pas) à l’Etat d’Israël. Et j’ai enfin compris. Sous son air benêt se cache un redoutable mariole, et quoi de mieux pour booster son spectacle, qui n’attire pas les foules (à ce qu’on dit), que de jouer sur le communautarisme des uns et la solidarité contre l’antisémitisme des autres. Pain bénit !
J’ai tenté, sans résultat, de joindre des rédactions pour rétablir la vérité et surtout pour faire comprendre qu’il est irresponsable d’assimiler le refus du sionisme assassin à l’antisémitisme. Les vrais antisémites sont toujours là et vous ne serez plus crédibles en hurlant au loup quand ils se déchaîneront. Je suis juive, petite-fille de déportés morts à Auschwitz, enfant cachée pendant l’Occupation, traitée de « sale youpine » toute mon enfance et victime d’une campagne antisémite dans mon joli village de l’Ardèche il y a vingt ans, j’y ai laissé mon entreprise, une variante de « rumeur d’Orléans ». Je connais les ravages du véritable antisémitisme en France, je doute fort qu’Arthur comprenne de quoi je parle, qui n’a d’ailleurs rien à voir avec la religion dont il se réclame et qui relève de la sphère privée, je suis athée et mes grands-parents venus de Pologne, Icek et Rosa Rosenberg, n’étaient pas religieux non plus...
Je suis membre de l’UJFP (Union Juive Française pour la Paix). Les médias (presse, radios, télés) ne peuvent continuer à dérouler le tapis rouge à tous les Français sionistes sans les confronter aux Français qui ne peuvent plus supporter les massacres impunis commis par Israël, cet Etat voyou qui a perdu son âme. Si les médias n’ont pas ce courage, qu’ils ne s’étonnent pas quand nous nous faisons entendre directement, comme, au hasard... à Belfort, Lille ou Vals-les-Bains.
Claude Raymond
Source : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/opinions/20090312.OBS8471/arthur_le_couillon_couillonnant.html

fred 10/02/2009 14:16

On peut douter de la sincérité de la personne que tu cites. N'oublie pas que beaucoup de gens dont les Guignols de l'Info il y a 3 ans mettaient en doute la qualité de ses spectacles, ce qui explique peut etre davantage qu'il ait du mal à se produire.
Intéressant l'article sur Agoravox à propos de Péan et DS (http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=51416). La défense de Kouchner, joue sur la ficelle la plus efficace pour neutraliser les opposants dans les classes lettrées et lui rachète une auréole pour vingt ans. C'est bien joué. J'envie les générations qui, lorsqu'elles seront sorties de l'ambiance étouffante des débats de cette décennie pourront peut-être en rire. Le risque est qu'elles mêmes soient empêtrées dans une atmosphère encore plus irrespirable. L'humain n'est pas doué pour le débat public.

edgar 09/02/2009 09:44

?

Nobo 07/02/2009 21:09

J'aurais donc ledroit d'organiser des galas qui bénéficierais au Hamas, cessons l'hypocrisie...Chantage à l'antisémitisme et "le double standard" sont les meilleures alliés d'un antiémitisme réel qui vient !