La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Nous sommes tous palestiniens.

Il y a de cela huit années, Jean-Marie Colombani, justement affligé par l'effondrement des tours du World Trade Center, écrivait dans un éditorial du Monde, "nous sommes tous américains". La phrase était juste sur le moment et reflétait l'état d'esprit de la population française. Que Georges Bush n'ait pas mérité le crédit illimité qui lui était offert par l'opinion internationale en 2001 est une autre histoire.

Depuis une semaine, l'actualité nous ofre de contempler des images de cadavres d'enfants palestiniens grisés par la poussière, dans les bras d'un proche en pleurs. Le New York Times ce matin publie des extraits de rapports de la Croix Rouge à Gaza : ils ont "trouvé quatre enfants en bas âge auprès du cadavre de leur mère. Ils étaient trop affaiblis pour se tenir debout. Un homme blessé était également dans l'impossibilité de bouger. Douze cadavres étaient étendus sur des matelas." Ces scènes se passent pas loin de soldats israéliens, qui refusent l'accès à des ambulances. Les blessés doivent donc être amenés à dos d'âne jusqu'aux ambulances.

J'entendais hier Avi Pazner, porte parole du gouvernement israélien, affirmer, sur France Inter, que les opérations militaires à Gaza étaient un succès.

Il y a demain à Paris une manifestation contre les bombardements israéliens à Gaza. Faut-il s'y rendre ? Je n'ai absolument aucune sympathie pour une partie des gens qui s'y trouveront, ceux qui ont applaudi aux dernières invitations pitoyables de Dieudonné. Mais j'essaierai d'y aller, en souhaitant que surtout personne dans les organisateurs et le service d'ordre ne tolère le moindre dérapage.

Et je tiens à saluer la présence annoncée d'un blogueur qui m'agace pourtant souvent, membre revendiqué, avec un zeste de provocation, de la gauche libérale. Hugues, de Commmentaires et Vaticinations, a d'abord publié dimanche un article dans lequel il s'étonnait de la disproportion entre la couverture médiatique des événements de Gaza et celle d'événements également meurtriers au Congo. Poil de Lama, commentateur fidèle chez Hugues, moins libéral, , lui répondis "tu m'emmerdes". Poil de Lama refusait l'assimilation trop simpliste : soutien aux palestiniens = révisionnisme et antisémitisme.

Et puis hier, Hugues publie un billet courageux dans lequel il annonce sa présence demain à la manifestation parisienne, en espérant qu'elle reste digne. Pour le coup, c'est Poil de Lama qui explique qu'il n'ira pas, refusant d'être éventuellement mêlé à des dérapages à la Dieudonné.

J'espère que demain les gens seront nombreux pour refuser simplement que l'on bombarde des populations civiles. Parce qu'aussi Israël c'est nous, parce qu'Israël vient d'être admis comme partenaire privilégié de l'Union européenne, parce que les liens qui nous unissent à ce pays sont immenses, nous ne devons pas lui permettre ces débordements.

Et il est important de dire qu'en ce moment, pour l'opinion française, de toutes origines, nous sommes tous palestiniens.












 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

edgar 12/01/2009 15:27

Je m'en voudrais d'intervenir dans vos échanges...Moi je n'ai pas été manifester pour cause d'intendance ; mais le coeur y était. Et je regrette que le PS n'ait pas appelé à manifester.Olyvier, bon voyage en Irak. Si tu veux que je publie un papier à ton retour, ce sera avec plaisir.

Olyvier 12/01/2009 15:25

Va te geler le cul en Irak après avoir traversé toute l'Anatolie en hiver parce que tes économies pour le voyage ne dépassent pas 500 euros aller-retour, Frédéric Delorca, on en reparlera. (si j'avais ton salaire, il en serait autrement, et je ne marchanderai pas non plus des objectifs d'occase pour pouvoir réaliser mes photos).Va aussi une fois dans ta vie au risque de tes propres engagements, on en reparlera.Pour ma part, quand un vieux militant communiste expliqua dans un débat pourquoi il n'avait JAMAIS PU condamner l'URSS, je me suis efforcé de comprendre, et j'ai trouvé sa fidélité humainement bien. Je ne l'ai pas méprisé. J'ai trouvé que c'est à partir de sa fidélité que nous pouvions avancer. A partir de sa sensibilité, de sa fragilité, de ses limites, et de tout ce qui "résistait" à ma, mes raisons.Pour répondre à ta question finale, je te dirais que pour ma part j'ai fait des choses en ce sens, et qu'effectivement, s'il y en a un qui n'a pas de leçon à recevoir (il n'y a pas que Catherine Fourest qui fait la leçon), sur la dignité des musulmans en France, c'est mon propre parcours, et pas seulement ma distance prise avec Israel.J'ajouterai que le mépris français n'est pas uniquement un mépris anti-musulman, mais qu'il y a un mépris de classe, et j'ajoute que je le ressens de ta part et à mon endroit (dans cette persistance à te moquer de mes "privilèges" alors que tu sais très bien, toi cadre supérieur, que je suis tout en bas de l'échelle sociale).J"ai le droit de ne pas participer à une manif, d'y être mal à l'aise, tout en disant d'ailleurs à mon compagnon que les manifestants étaient pleinement légitimes. Que leur légitimité était une nécessité humaine et démocratique.Mais toi, tu es dans le camp du bien et des opprimés, et tu peux juger...Edgar, j'allais te proposer une réflexion sur la question, je n'en ferai rien.

Fred 12/01/2009 00:08

@OlyvierEn Irak ? C'est la CIA qui paye tes billets d'avion ?J'ai dit un mot sur mon blog à propos du PS qui boycotte les manifs parce qu'il les trouve trop "communautaires". Et tu verras que, pour faire bonne mesure, dans la partie "commentaire" sous une vidéo j'essaie de sortir du manichéisme à propos de Tsahal, sous ton influence et celle de Genet.Je comprends que ton chemin de Damas (dans tous les sens du terme) soit trop récent pour que tu ne puisses pas assister à une manif jusqu'au bout, mais tu ne devrais pas te braquer sur le thème religieux comme le font Catherine Fourest et tant d'autres bons esprits donneurs de leçon. Moi-même j'ai pris comme un coup de poing dans le ventre, il y a 5 ans, le moment où une bonne copine algérienne m'a fait soudainement l'éloge du port du voile. Mais je m'en repens aujourd'hui. Qu'avons nous fait - chacun d'entre nous, citoyens occidentaux - au cours des 10 dernières années pour que la Palestine puisse exister, pour que les dictatures à la solde de l'Occident s'effondrent dans les pays arabes, pour que les ressortissants des pays musulmans ne se sentent pas bafoués, pour qu'ils n'aillent pas chercher dans les mosquée la dignité que nos pays leur refusaient ?

olyvier 11/01/2009 18:33

Oui, tu as raison. Moi, je n'ai pas pu. J'ai essayé. Je me suis même joint un moment au cortège avec le Parti de Gauche. Mais non.La prière musulmanne place de la République a glacé le laïc. Des gamins remontés comme des réveils de papa ont effrayé le quadra. 25 ans d'amitié active pour Israël, aussi, même si, même si... Voilà le plus honnêtement possible ce que j'avais à dire aux copains de la Lettre volée, espérant que les copains comprendront.Mais je pars en Irak, et je tâcherai de regarder, de comprendre, et de ne pas participer à notre violence occidentale (c'est le regard porté sur l'autre qui autorise ou interdit les bombes).

Patrous 10/01/2009 13:24

De toute façon, la responsabilité d'une puissance nucléaire, disposant de la crème de la technologie militaire, ne peut pas être comparée à la population des misérables indigènes qu'elle a parqué dans des réserves de taille allant décroissant au cours de la colonisation de leur sol.

Frédéric Delorca 09/01/2009 15:53

AUx origines du conflit il y a un mouvement politique, le sionisme, qui, en 1948, expulse des milliers d'Arabes et vole leurs terres au nom d'une soi-disant promesse biblique vieille de 2000 ans. Les "missiles" du Hamas sont de simples roquettes artisanales qui ont causé fort peu de dommages et que ce mouvement lance parce qu'Israël ne donne aucune chance aux Palestiniens de faire valoir leurs droits par des voies pacifiques. Toutes les tentatives de dialogue pacifiques de la part des Palestiniens, à l'époque d'Arafat puis de Mahmoud Abbas n'ont abouti qu'à l'extension de la colonisation. Et Israël a toujours refusé de dialoguer le Hamas, qui pourtant a gagné les élections démocratiquement. Voilà une vérité simple et pourtant parfaitement exacte. Il faut arrêter de finasser et que les gens contaminés par la propagande des grands médias cessent de se faire passer pour des esprits subtils en faussant la vérité historique.

Belette 09/01/2009 15:09

pas silencieuse... mais pacifique :)

Belette 09/01/2009 14:58

Les origines du conflit ne sont pas un argument valable pour continuer à le perpétuer. Bien au contraire, il est tant que cela cesse, et l'UE, l'ONU doivent empêcher Israel de continuer ces bombardements tout en essayant de trouver une paix juste qui n'anéantisse pas les efforts faits par Israel pour bâtir cet état et en laissant aux Palestiniens le droit de vivre y de circuler sur ce territoire qu'ils occupaient depuis bien des siècles. Bravo pour assister à cette marche qui j'espère sera silencieuse, de nombreuses organisations israeliennes seront présentes, je crois que c'est un symbole très fort.

Seb 09/01/2009 14:18

C'est difficile je trouve d'être aussi fermé. Palestinien c'est bien, Israel ils sont méchants. Comment accepter qu'un pays quel qu'il soit reçoive à longueur de journées des missiles sur la tête ? Doit-on laisser faire ? Les civiles meurent aussi dans ce cas. De l'autre côté certes.Un mort civil palestinien c'est plus respectable qu'un mort Israelien ?La réaction est trop vive et large c'est évident, et je ne peux que confirmer tes dires mais tout de même, ce conflit n'est pas dépourvu de raisons.

Fred 09/01/2009 13:51

Très bien ! bravo !