La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Intéressons nous au Congrès de Reims

Un effort surhumain peut permettre de s'intéresser au Congrès de Reims, qui désignera le successeur de François Hollande à la tête du PS.

N'ayant pas réglé mes cotisations depuis que j'ai voté Fabius en 2006, je ne voterai pas. Je ne sais même pas si j'aurais voté Hamon in fine. Je veux juste faire le point sur les idées (hum...) en présence.


Martine Aubry : manque de corps

Une très bonne analyse du sénateur Mélenchon décèle une contradiction entre les titres "gauchistes" de la motion Aubry/Fabius, et le contenu, fort vague. Ecrire ainsi, à propos des 35 heures "elles sont là et elles le resteront" s'apparente à  "Fécamp, port de pêche qui entend bien le rester", de Charles de Gaulle, sauf qu'on ne sait pas si l'humour est volontaire, ni si le rédacteur s'est aperçu que Sarkozy avaoit un peu touché aux dites 35 heures...

Bertrand Delanoë nous prend pour des imbéciles

Lu dans Libération, le programme économique de Bertrand Delanoë :

"Question : Quelles autres décisions prendriez-vous si vous étiez au pouvoir ?

Si la gauche était en responsabilité, elle devrait tenir un discours de vérité. Pour dynamiser l’emploi, sa priorité devrait consister à investir massivement dans l’innovation, la recherche et le soutien aux PME. Elle devrait aussi impulser un plan de relance concerté, à travers un emprunt européen de 100 milliards d’euros, ciblé sur ces secteurs stratégiques. Parallèlement, elle devrait soutenir le pouvoir d’achat, en conditionnant notamment les exonérations de charges sociales à la conclusion d’accords salariaux dans l’entreprise.
"

Le coup de l'investissement dans l'innovation et la recherche on nous l'a déjà fait, ça s'appelle la stratégie de Lisbonne et si ça marchait ça se saurait. Comme en plus il n'y a pas de financement, attendre une injection de moyens qui proviendrait d'un Emprunt européen parfaitement hypothétique relève de l'escroquerie.


Hamon : le contre-sens européen

La motion Hamon est séduisante. Elle fait au moins un diagnostic clair sur ce qui nous plombe : libre échange incontrôlé, salaires et protection sociale en berne...

Mais la gauche du PS tombe dans un piège lié à la force de la propagande européenne. Pour prix de sa contestation des politiques européennes, la gauche se sent tenue de jouer à plus européen que moi tu meurs. La solution viendrait donc, selon la motion Hamon, d'un protectionnisme européen (dont personne ne voudra), de la mise en place d'un impôt sur les sociétés européens, de grands emprunts européens. Bref, il faudrait confier toujours plus de pouvoirs économiques à une institution qui se révèle incapable d'utiliser intelligemment ceux qu'elle a déjà, et ne fonctionne par ailleurs que contre l'opinion des populations. Bref, paradoxalement, plus que d'autres encore, la motion Hamon repose sur une alter Europe parfaitement hypothétique, sur laquelle il est mensonger de tabler, en réalité.


*

J'ai parcouru rapidement la motion Utopia, sympathique et campagnarde, mais dont le plaidoyer pour une Europe fédérale des régions me paraît relever d'un aveuglement prfond sur ce qu'est l'Union européenne (si j'ai bien compris, l'Union européene serait dirigée par la Commission, investie par un Comité des régions, lequel comité serait flanqué du Parlement et du Conseil, lequel serait transformé en Sénat. Si je compte bien ça fait trois assemblées, ce qui ne risque pas de simplifier grand chose). Les écolos proposent un catalogue complet de lutte contre l'étalement urbain, le recyclage, la taxe carbone et autres sujets écologiques, et s'en remettent en grande partie à une Europe solidaire blabla qu'on attendra encore en 2050.

Bref. Pas de quoi me motiver à aller voter, et pas de quoi arrêter la montée de Besancenot. Le PS devrait clairement fixer un terme aux élucubrations européennes : si les différents bienfaits attendus de l'Union restent théoriques, il faut en sortir.


Le site du PS sur le Congrès de Reims, avec les liens vers les différentes motions. Je dois dire que le site est bien fait et les différents sites des motions aussi. Pas d'idées au PS, mais un webmaster qui connaît son job apparemment.


Post scriptum : sil'on en juge par le bruit sur internet, Ségolène sortira en tête ? Il faut dire qu'on ne voit guère qu'elle sur le front social...












Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

Gus 04/11/2008 06:53

Il y a quelque chose de pitoyable à voir le PS continuer à fonctionner insensible au monde et au temps qui passe.Je regrettais à une époque de ne pas avoir assisté à cette époque durant laquelke Aragon défendait contre la plus énorme évidence la poésie de l'oeuvre des soviets. Je ne peux alors que remercier le PS français de m'offrir pareil spectacle.

fred 03/11/2008 23:31

Pas d'idée au PS, pas d'idée au PC (sauf le retour au socialisme utopique du 19 ème siècle, du communisme sans Etat, dans des microcommunautés, paraît-il), et plus de chevènementistes... A droite quelques néo-gaullistes dissidents pas très charismatiques. L'un dans l'autre Sarko peut dormir sur ses deux oreilles... Heureusement Balladur a proposé la fusion avec les USA. Ca c'est une idée. Tant qu'à couler, autant couler avec un grand paquebot.