La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

L'empire européen et ses régions

"Enfin, cette identité bretonne, combattue autrefois, reconnue aujourd'hui, compromise par l'uniformisation de la vie européenne, c'est peut-être la création d'une europe économique, politique, qui lui redonnera sa vigueur. La nation était une entité trop petite - surtout la nation française, centralisée à l'excés - pour tolérer les particularismes provinciaux. L'empire pourra les accepter et leur permettra, en France comme ailleurs, dans le pays basque, le pays flamand, de refleurir."

Michel Mohrt, Historia spécial, la Bretagne légendaire, mai 1997.

Nous y sommes donc. Dix ans après, c'est le pays flamand qui s'est réveillé le premier. Je n'ai lu aucun journal grand public faire le lien entre l'éclatement de la Belgique et la construction européenne. Cela relève pourtant de l'évidence la plus éclatante. La logique européenne conduit à un empire fédérant des communautés, inéluctablement.


Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

dubruel 26/09/2008 14:49

que faut-il penser de l'éventuelle suppression des départements français? on entend cela à voix feutrée de temps en temps. il ya aussi le changement de numérotation des plaques minéralogiques, serait-ce un signe avant coureur?amitiés charles

Antoine Block 23/08/2008 03:38

Aux yeux de l'UE, l'état nation est une entité batârde, trop petite pour prétendre tenir un rôle important sur le marché international, trop large et trop structurée pour se fondre dans le centralisme de Bruxelles. Dans les deux cas, c'est gênant. L'organisation, telle qu'elle s'affirme, entend forger des grand ensembles à l'échelle des continents (l'Europe, les USA, la Russie, la Chine…) qui fédèrent des petites régions, éclatées, culturellement autonomes et économiquement homogènes.

edgar 21/08/2008 16:36

C'est Madame Corinne qui doit avoir raison, "vous ne lisez pas les bons journaux" !A une époque qui se veut désidéologisée, les idées reçues ont la vie belle. L'Europe est gentille est l'une des plus fermement ancrées.

olyvier 21/08/2008 11:14

Ce qui est difficile pour nous, c'est parfois le sentiment d'être "fous" face à une nomenklatura globalement libérale, européenne et atlantiste.Ce lien que tu soulignes nous saute aux yeux. La raison, le simple scrupule intellectuel interdiraient de le nier...mais rien ne se dit...

Jean LEVY 21/08/2008 10:07

L'Europe des Régions, c'est le moyen recherché pour faire éclater les nations, car celles-ci portent en elles les idées de souveraineté populaire et d'indépendance nationale. Ces expressions sont des "gros mots", selon les fervents de l'Europe. la France serait, dit-on, trop petite pour constituer u Etat ...et ce sont les mêmes qui ont morcelé l'ex-Yougoslavie en plusieurs Etats minuscules, au nom des peuples à disposer d'eux-mêmes !

edgar 20/08/2008 23:02

Corinne, Europe des régions, oui, tout le monde est pour. Europe de l'éclatement des états, personne ne l'assume. C'est tout.Trouvez moi un papier reliant expressement la crise belge et la construction européenne...

corinne 20/08/2008 20:43

visiblement vous ne lisez pas les bons journaux. Le monde, Libération et Le Figaro ont parlé du lien construction européenne-renaissance des régiosn en Europe. Mais que lisez-vous donc ??? au vu de ce que vous écrivez, on se le demande vraiment.

Michel Peyret 20/08/2008 17:37

Et la Yougoslavie ?Oui ,  détruire les nations , ôter aux peuples leur souveraineté , les enfermer dans le carcan d'un Etat européen encore davantage subordonné aux entreprises capitalistes , une Europe -puissance dans le concert des contradictions inter-impérialistes , prête à apporter son appui aux Etats-Unis défaillant dans leur rôle hégémonique mondial au prix de la mort de jeunes français , quel avenir peut-il y avoir pour les "particularismes provinciaux" ? L'objectif , c'est davantage diviser , affaiblir ,  pour régner !