La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Fin du traité de Lisbonne ?

Le président tchèque Klaus: le processus de ratification est "fini"

PRAGUE - Le président tchèque Vaclav Klaus a estimé vendredi à Prague que le Traité de Lisbonne était "fini" qu'il n'était "plus possible de poursuivre sa ratification" après le "non" irlandais.

"Le projet de traité de Lisbonne a pris fin aujourd'hui avec la décision des électeurs irlandais et il n'est plus possible de poursuivre sa ratification", a-t-il dit dans un communiqué.

Le "non" des Irlandais est "une victoire de la liberté et de la raison sur les projets élitistes artificiels et la bureaucratie européenne", a-t-il ajouté.


La suite ici...

Le Monde et le Figaro en parlent (discrètement), Libé n'en a pas dit un mot.


 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

valery 28/06/2008 22:35

je n'ai pas parlé de la commission.

edgar 19/06/2008 13:22

C'est exact, Valéry a raison sur ce point, que je n'avais d'ailleurs pas contredit : la Commission concentre 90% des pouvoirs européens. C'est bien pourquoi il faut en finir.

Gus 19/06/2008 12:08

Valéry a quand même raison sur le fond, à un détail près : même au delà des négociations transatlantiques dans lesquelles ces habitués du Bilderberg et de la trilatérale que sont certains commissaires européens s'invitent à la première occasion, les commissaires européens disposent quand même d'une importante marge de manoeuvre tout au long de leur mandat, ne serait-ce que pour l'employer en disant devant le Conseil "en l'état des négociations pour lesquelles la Commission a par défat mandat avec le reste du monde, la seule position que le conseil puisse prendre est...".Maintenant, avec un PSE dont un bon tiers des élus vote régulièrement avec le PPE (notamment en UK, Espagne, Allemagne), à quoi bon voter ?

edgar 19/06/2008 08:37

peut-être faut-il changer le peuple ? Alors là valéry, venant d'un partisan de la pratique qui consiste à s'asseoir systématiquement sur les résultats des referendum qui vous ennuient, c'est comique !c'est sûr qu'à force d'approuver servilement tout ce qui se trame en matière européenne, vous devez avoir envie de vous la jouer rebelle de temps en temps...

Valéry 19/06/2008 06:07

@ marc d Here : Sarkozy ne deviendra pas président de l'Europe mais seulement du Cionseil européeen, ce qui consiste essentiellement à passer la parole dans les réunions. Ce diuscours qui fait croire qu'il existerait une présidence de l'Europe et que le gouvernement Français va jouer un rôle décisif au crous de ces six mois est erroné et susceptible d'entrainer des désillusions. En réalité, le seul moment fort à venir pour les citoyens est l'élection du Parlement européen en 2009. C'est bel et bien la majorité politique qui détermine l'orientation des politiques européennes. En ce moment elle est clairement à droite. Etonnant que certains fassent mine de s'étonner que la politique menée soit de droite. Peut être fazut-il changer le peuple ?

Valéry 19/06/2008 06:02

En attendant ce n'est pas ce nationaliste thatchériste qui gouverne en République tchèque, et le nombre d'Etats ayant ratifiés le traité vient de passer à 19 avec le Royaume-Uni. Plus que 7 ratifications avant que nous puissions commencer à travailler à la définition d'une solution avec la République d'Irlande.

edgar 17/06/2008 13:46

Vous écrivez pour la cellule veille de l'Elysée, M. D'Here ?Ou vous concourez pour le prix de la langue de bois ?

marc d Here 17/06/2008 10:18

A Edgar....Il n'y a pas "de ligne du parti" à suivre...Le peuple Irlandais s'est prononcé...Cela complique et retarde un peu les choses...Il se prononcera peut-être à nouveau...Entre temps il appartient à Nicolas Sarkozy de montrer, lors de sa présidence de l'Europe que celle-ci peut apporter des réponses concrètes aux questions que ses citoyens se posent et qu'elle peut les protéger: les priorités de la présidence française: défense, union pour la méditerranée, immigration, énergie, déeloppement durable, agriculture, réponse à l'augmentation du prix du pétrole, peuvent permettre d'aller dans ce sens....Et pourquoi pas de faire changer d'avis les Irlandais.La responsabilité qui pèse sur les épaules de NicolasSarkozy est grande. On peut penser qu'il saura y répondre

Laurent_k 16/06/2008 18:33

Je ne résiste pas à la tentation de citer un extrait de la lettre mensuelle d'Europe2020 :« Malgré le "Non" irlandais au Traité de Lisbonne (qui n'a aucune influence sur le fonctionnement réel de l'UE puisque ce traité est uniquement le fruit d'une volonté des élites communautaires de pérenniser leur situation ne correspondant nullement à un besoin de meilleure gouvernance de l'UE), l'UE affrontera mieux que les Etats-Unis ou l'Asie ce plongeon au coeur de la crise systémique globale. »En gros, on peut parfaitement se passer de ce traité, l'Europe continuera d'exister. Mais nos chers dirigeants veulent déjà faire revoter les Irlandais. Et les exclure s'ils redisent non. Chiche qu'ils le fassent ! 

edgar 16/06/2008 13:28

C'est bien M. d'Here, vous êtes dans la ligne du parti : on ne va pas s'emmerder avec le peuple non ? Je crois que le sarkozysme vous va bien.Entre nous, l'Europe a eu depuis 1957 pour montrer qu'elle agit pour les peuples, et le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle n'a pas convaincu...