La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

La société du spectacle, version PS

Jean-Luc Mélenchon conte sur son blog le vote de samedi au PS, sur la déclaration de principe.

Résumé :

Titre des média (France 2 en l'occurrence, mais partout même son de cloche) , côté spectacle : "le PS unanime adopte sa nouvelle déclaration de principe et renonce à toute référence marxiste".

La réalité, telle que décrite par Mélenchon :

"...nous avons fini par perdre la partie lors du  comptage du vote final bidonné au-delà du raisonnable. Hollande le sournois, dans le style calembour et facéties qui font son charme, a encore battu un record de foutage de gueule en entendant les protestations de la salle. Comme ça protestait de tous côtés contre le scandale des 580 votes de délégués qu’il s’était arrogé dans une salle qui n’a jamais contenu plus de quatre cent personnes (délégués invités et journalistes compris) et les 17 voix attribuées à l’abstention alors que le quart de la salle avait levé la main à ce moment, il déclare goguenard: « quoi, qu’est ce qui se passe ? Des camarades ne sont pas contents ? Qu’on leur donne deux ou trois voix de plus ». Et comme tout le monde rit de la calembredaine, Hollande peut passer à la suite de son discours et aux sornettes creuses qu’il contient. Il aurait tort de se gêner. Il parle pour les copains copines qui servent le récit type dans la presse et qui se fichent comme d’une guigne de ce qui se dit réellement,  se fait, se compte. Aucun ne s’étonne de ce qu’aucun décompte de vote des fédérations socialistes départementales n’ait été publié, ni du sens du petit chiffre de participation affiché (40%) ni du fait qu’il ne correspond à rien des constatations faites partout. Car sur le terrain c’est à peine 25% qui ont participé à la mascarade qui consiste à voter un texte encore en cours d’amendement..."

La seule question que l'on peut se poser c'est qu'attend Mélenchon pour créer un parti sérieux ?







Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

Gus 18/06/2008 06:33

Si quelqu'un parvient à me citer le nom d'une personne s'affichant volontiers avec Mélenchon et classé à l'extrème-gauche mais n'appartenant pas au PS, qu'il le dise.Mon opinion est que Mélenchon joue le même rôle au PS que celui que jouait Sarkozy à l'UMP il y a encore 5 ans : attirer les voix d'une certaine catégorie d'électeurs qu'on diabolise par ailleurs une stratégie dont on connait les limites dans le cas Sarkozy, pour ne citer que cet exemple. Dans le cas de Mélenchon, il est certain que les idées de gauche se portent d'autant mieux que lui et la fraction (et j'insiste sur ce point, ce n'est qu'une fraction) de ses sympathisants dont les idées sont peu conformes au caractère internationaliste des idées de gauche restent au PS, avec les chevènementistes.

Manu 17/06/2008 22:42

Votre question est la bonne car Mélenchon, avec quelques autres, est l'idiot utile du PS, il sert de caution de gauche et de lien avec d'autres mouvements et par le fait il soutient finalement les sociaux libéraux qui dirigent le parti. Il fait croire qu'il est possible de tirer quelque chose du PS alors qu'il n'y a vraiment rien à en tirer..

Gus 17/06/2008 07:44

S'il y a bien quelque chose qui me gêne avec Méluche, ce sont ces réguliers dérapages sur la solidarité entre fançais et reste du monde. Mais attention : je sais très bien que nombre de ces sympathisants n'ont pas ce travers : il n'empêche : je suis convaincu que le PS le maintient surtout pour discréditer ses partisans et les thèses marxistes.Remarquez aussi que de mon point de vue, un Royal, un Hollande ou un Delanoe sont tout aussi sectaires chacun à leur manière, mais plus subtils. Après tout, il n'y a qu'au PS où l'on puisse adhérer à un parti pour immédiatement se réfugier dans un courant et refuser le compromis avec les autres courants du même parti.

edgar 16/06/2008 12:11

en dehors de la langue de bois, ça veut dire quoi ?vous lui reprochez quoi concrètement ?de refuser le règne des réformes structurelles ? d'être attaché à la laïcité, aux services publics et à la souveraineté populaire ?triste époque où la gauche dite "moderne" se sent obligée de se revendiquer des dogmes les plus vieillots de la réaction.

sav 16/06/2008 11:59

Je lui reproche son populisme, son conservatisme et son attachement à des idéologies archaïques. Ainsi que son refus des principes de réalité.

edgar 16/06/2008 11:51

Intellectuellement, vous lui reprochez quoi à Mélenchon, à part son look ? Il fait peuple ? ça vous défrise ?Je souscris à 80% de ce que je lis de lui, et pour moi c'est assez rare en ce moment.

sav 16/06/2008 11:30

Sérieusement, Edgar, Vous apréciez vraiment Mélenchon? Je veux bien que le PS soit un panier de crabes, mais de là à soutenir ce grand guignol!

Gus 15/06/2008 20:28

Tiens, à ce sujet, le blog des rédacteurs de Politis crucifie également les pratiques démocratiques du PS : http://www.pour-politis.org/spip.php?article565"Tous ceux qui ont une fois participé à un vote à main levée dans une
assemblée importante, doutent qu’un tel miracle soit possible."Ceci dit, la pratique a au moins le mérite d'établir aux yeux de toute la France que ce n'est pas un "chef" qui manque au PS.