La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Je vais bientôt soutenir l'Europe...

C'est inéluctable.

En effet, dans un billet finement intitulé "Antieuropéisme ordinaire
" (oui, comme dans "racisme ordinaire", ça s'appelle de la rhétorique) ; Maître Eolas a annoncé qu'il allait expliquer l'Europe : "pour vous expliquer ce qu'est VRAIMENT le droit européen, et ce qu'il dit réellement."

Pour le moment, la démonstration est filandreuse, mais je crains pour la suite.

En l'espèce, il s'agissait d'instruire un assistant parlementaire, égaré sur le chemin du nonisme, mais jugé néanmoins rédimable.

Selon notre assistant parlementaire, choqué, le gouvernement a expliqué au Parlement qu'un texte devait être pris tel quel parce que la Commission l'imposait.

Du long blabla de Maître Eolas il ressort que horreur ! Jamais ! C'est toujours la faute au méchant gouvernement français, jamais l'Europe ne faut.

Comme l'a rétorqué un excellent commentateur (Cimon) à Maître Eolas :

 "On se trouve toujours avec le même débat. Est-ce la méchante Commission qui impose à la France des mesures dont elle ne veut guère, ou alors la France se défausse-t'elle sur la Commission de décisions qu'elle souhaite prendre sans endosser la responsabilité politique ? [...]


Il me semble que la position du maître des lieux est un peu celle de la NRA : ce ne sont pas les armes qui tuent, ce sont ceux qui pressent la détente. Pour l'Europe, ce serait pareil : ce n'est pas la Commission qui détricote la France, c'est le gouvernement français...

Au final, on est quand même un peu dans la logique de la femme battue qui trouve toujours une excuse à la conduite de son tourmenteur. Si les directives ne vont pas dans la direction que l'on souhaiterait, c'est toujours de la faute de la France (on a mal négocié / on n'a pas mis assez de moyens pour défendre nos positions / on a trop tardé / ...).
"


Augustissime fait beaucoup plus court que le Maître pour résumer sa pensée : "La France ne transcrit pas assez vite les directives, donc les nonistes ont tort".


 Je constate que l'humour est dans le camp noniste, c'est un excellent signe.

Bon, pas aujourd'hui qu'il me fera changer d'avis. Mais le Maître annonce des billets sur les arrêts Ruffert, Laval et Viking, ça pourrait devenir inquiétant et ridiculiser définitivement le nonisme.


S'il me convainc de la justesse des positions européennes, promis, je lui offre un poulet javellisé, frit dans l'huile de vidange.



 

 


 





Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

olyvier 30/05/2008 11:17

Dans Maitre Eolas, il y a "maître". Il faut bien sûr comprendre qu'il s'agit là d'une référence à son métier d'avocat. Mais je me sens autorisé, parfois, à interroger les mots pour eux-mêmes, dans leur littéralité et leur polysémie. Maître, le rôle du maître.Quand en plus on vient nous parler de la vérité vraie, du dévoilement enfin, mon intuition se trouve confirmée.

Non qui rit 30/05/2008 09:42

Moi j'ai une super idée pour la France.L'Union a réussi en quelques années à résoudre totalement le problème des cabillauds sans-papiers circulant dans les eaux territoriales française. Désormaus tous les experts sont formels : il y a plus de pétrole flotannt dans les océans que de poisson. Donc, on devrait leur confier la gestion des africains sans-papiers en France, laisser faire et attendre vingt ans : normalement, ils auront tous disparu

edgar 30/05/2008 09:01

Quelle désillusion !J'aurais préféré que vous réitériez votre "Il n'y a pas de vrai débat sans un poil de mauvaise foi."Mais renier toute intentionalité dans votre usage de la formule "antieuropéisme ordinaire", c'est petit bras. Alors même que vous êtes en bonne compagnie puisque pour Pascal Lamy protectionnisme=racisme.Et en parlant de martyrologe (sans u), je suis toujours frappé par votre silence total sur les projets européens en matière d'immigration (durée de rétention administrative jusqu'à plusieurs mois, Frontex...) Pour un spécialiste du sujet, ça fait, comment dire, un peu borné, étriqué...Allez, exercez le dixième de votre esprit critique à analyser les évolutions européennes, tout en continuant à penser que le bilan est "globalement positif", vous vous grandirez.Quant aux abîmes auxquels vous me vouez, je ne vois pas bien ce que, précisément, vous me reprochez.

Nx 30/05/2008 07:22

Faut pas en vouloir aux défenseurs de l'europe : leur cause est simplement devenue indéfendable.

Eolas 30/05/2008 00:30

Je sais que le martyrologue est l'alpha et l'oméga du nonisme, surtout ici. Mais en être réduit à Antieuropéisme = racisme donc il nous traite de racistes, là, c'est même plus pathétique. Côté abîme, je reconnais que vous êtes un maître.

Gus 29/05/2008 19:55

Il faut voir le contexte :"Une quatrième affaire est en suspens. Elle oppose l’État allemand et
l’entreprise TNT, qui désire entrer sur le marché postal du pays. Le
député européen Vert belge Pierre Jonckheer en a dénoncé les ressorts
lors du débat au Parlement de Strasbourg, le 22 avril dernier : « Un
jugement d’un tribunal administratif de Berlin estime que le
gouvernement allemand, en imposant dans le secteur de la poste un
niveau de salaire minimum, n’a pas pris en compte l’impact économique
du salaire minimum (…) sur les concurrents » de la Bundespost,
l’opérateur historique. En somme, les trop hauts salaires dissuadent
les concurrents. Si la Commission européenne donnait raison à
l’entreprise TNT, ce serait une incitation de plus au moins-disant
social."http://www.humanite.fr/2008-05-09_International_La-Cour-europeenne-a-la-rescousse-du-dumping-social