La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Windaube

Mauvais jeu de mot, fatigue...

Mais vrai problème. Ayant eu à adopter, bien malgré moi, le nouveau système d'exploitation (comme son nom l'indique) windows vista, j'ai assez vite regretté le précédent.

Pour tout dire, Vista n'apporte aucune amélioration réelle à l'utilisateur, en dehors peut-être d'un vague moteur de recherche intégré. On a quelques effets 3D pour se réjouir d'être passés à la caisse, que l'on paie fort cher puisqu'on redécouvre les joies des plantages inopinés, et surtout une impression de lenteur extravagante. Pour moi qui ne travaille jamais sans trois, quatre ou cinq logiciels ouverts à la fois, c'est un peu pénible (le bouquet c'est quand un pop-up s'ouvre pendant une minute pour "calculer le temps nécessaire" à mettre à la poubelle un fichier de 30 Ko. Je pense qu'avec XP on avait, dans le même temps, le loisir d'effacer un CD Rom complet...).

Un article de Canoë  confirme cette impression : là où XP met 35 secondes à un test, Vista, qui est censé être supérieur, met... 80 secondes !


Là où ça devient comique, c'est la réponse de Microsoft à ce test :  un défaut de communication. La dernière fois que j'ai vu une grande institution expliquer un échec majeur par un manque d'explication c'était en mai 2005. Entre monopoles, on attrape finalement assez vite de mauvais réflexes... Finalement en nous renvoyant deux années en arrière Microsoft nous rajeunit, c'est peut-être pas si mal.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

Gérard Couvert 25/03/2009 09:48

Dans ce domaine comme ailleurs le libéralisme anglo-saxon (redondance?) est une fausse rationalité et un contrarieur de progrès.
Les systèmes d'exploitations, et même l'empilage des couches logicielles est une pratique non-discutée, comme si elle allait de soit, était naturelle en quelque sorte (idem pour la mondialisation) ... tout ceci obéis à des logiques obsolètes, à des contraintes mercantiles et surtout à l'imaginaire formaté d'imbéciles bourrés de caca-cola et de mac-rots.
L'informatique est une chose trop sérieuse pour la laisser aux informaticiens !

valery 09/12/2007 09:48

Et oui, edgar, la concurrence non libre et faussée nuit toujours aux consommateurs.

Jacques 07/12/2007 16:33

on pestait déjà à mort contre le xp alors là :-s

Jean-Michel Fayard 07/12/2007 13:30

Edgar, je dois abonder dans le sens de Balmeyer. Tu te fais du mal en restant sous Windows Vista par pure solidarité avec une compagnie dans le viseur du monstre de Berlaymont, par pur attachement idéologique au principe qu'une compagnie comme Microsoft puisse être libre de fausser la concurrence.Dans la vie, il faut savoir faire des petits compromis.Va jeter un coup d'oeil par là : http://eeepc.asus.com

balmeyer 07/12/2007 11:54

Oui, c'est triste, d'autant qu'avec XP on était quand même arrivé à un truc de cohérent. Aucune intention de changer. C'est dingue de payer aussi cher un système aussi gourmand en ressource, histoire de ramer en beauté et en 3D... Une course imbécile à la puissance pour supporter un système de plus en plus lourd...Macintosh ? Pourquoi pas. Avec la possibilité du "Dual Boot", c'est tentant.Une solution a vraiment étudier, cher edgar : passer sous Linux.J'ai en plus de Windows une distribution Ubuntu. C'est léger, joli, stable, gratuit, etc. Surtout très simple à installer, contrairement à d'autres Linux plus corriace.Seul hic pour moi : ayant un processeur 64bits, j'ai des soucis pour utiliser Flash sous un navigateur. C'est bête, ça empeche d'utiliser YouTube, Deezer. Mais pour un possesseur de pentium, je ne vois plus trop d'obstacles à un changement... 

Gilles 07/12/2007 07:42

Macintosh, c'est mieux ! Désolé je n'ai pas pu résister… Mais ne voyez aucun sentiment de « supériorité » (on accuse souvent ceux qui utilisent des Macintosh de cela) de ma part dans mon commentaire, il y a tant de facteurs qui entrent en jeu dans le choix d'un OS plutôt que d'un autre.