La lettre volée

Notes et idées : Politique, Bandes dessinées, Polars, Media, Actualité, Europe...

Juniassic Park

Le patron d'Air France a parlé aux entretiens de Royaumont (la version originale est là : https://vimeo.com/116748738).

Un syndicat d'Air France a synthétisé la chose dans la vidéo ci-dessous, à voir après ou avant un discours de Macron. On peut aussi interpréter cela comme une invitation à ne pas abuser de la dive bouteille.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Edgar

blogueur parisien depuis 2005

Commenter cet article

internaciulo 05/04/2015 21:12

énorme !

Je voudrais rappeler à ce monsieur que les acquis sociaux obsolètes du secteur aérien, ce sont ces scandales fiscaux permanents dont ils profitent, notamment la non-taxation du kérosène.

En tous cas, j'ouvre une hypothèse qui nous changera des éternels débats étatistes vs libéraux et france vs europe :

Et si le problème de compétitivité de la France était en grande partie au fait que les patrons bien de chez nous étaient plus nuls que la moyenne?
Je pense que si on creusait la question, on pourrait accumuler assez facilement une liste d'éléments convainquants.
De manière intéressante, la France paye davantage ses patrons que les autres nations, donc clairement il y a un problème de profession protégée qu'on pourrait sans doute régler en ouvrant les frontières à des entrepreneurs francophones

Jean-Charles DUBOC 19/03/2015 14:45

Il a fait fort !...

En raison de la concurrence acharnée dans le transport aérien, et de nos charges sociales sur les salaires, la compagnie Air France a peu de chances de s’en sortir malgré tous les « Plans transform » de son président !...

J’en ai fais une « lettre ouverte à Alexandre de Juniac » sur :
http://euroclippers.typepad.fr/alerte_ethique/2015/03/lettre-ouverte-%C3%A0-alexandre-de-juniac-pr%C3%A9sident-dair-france.html

Arthur 07/03/2015 05:45

Dans les années 80, les néo-libéraux ont tenté de ringardiser les syndicats, aujourd'hui les syndicats, les écolos etc essaient de ringardiser les mecs de droite et les patrons ("ils viennent du jurassique"). Le débat politique (et la pensée humaine aussi) gagnera un degré d'intelligence quand les gens cesseront de penser qu'on peut discréditer une idée ou une attitude en la rajoutant au passé. Je connais bien des idées du passé qui ont plus d'avenir que toutes les modes actuelles. Mon discours est dur à entendre à Paris, je sais, où la notion d'un temps linéaire et d'un progrès permanent d'une époque à l'autre, du "devoir de progrès" même, paraît immuable (peut être parce qu'elle est un moyen commode d'arbitrer entre les ambitions démesurées de tous les habitants de cette fichue ville : elle fait partie de la règle du jeu social en quelque sorte). Cela dit, le type qui s'exprime dans cette vidéo est effectivement un nase. Mais pas un "homme du passé"...

edgar 14/03/2015 16:44

Je suis d'accord sur le principe Arthur, et la gauche a tendance à s'incliner trop facilement devant le sens de l'histoire (supposé). En l'occurrence, de Juniac a cependant bien l'air assez régressif. Même si je le trouve surtout apeuré, au fond.